Utilisation des TIC auprès des ménages

La crise du Covid a accéléré la numérisation

Ménages
La crise du Covid a accéléré la numérisation

Statbel, l’office belge de statistique, a effectué une enquête sur l’usage des TIC auprès des ménages[1] durant le premier semestre de 2020. Ces résultats permettent d’évaluer la transformation digitale générée par le confinement suite à l’épidémie de Covid-19 en Belgique.

Les activités qui ont connu une forte augmentation 2020 sont, sans surprise, les appels téléphoniques sur Internet ou conversations vidéo par webcam qui ont concerné 68% de la population contre 58% un an plus tôt. Le pourcentage de belges ayant participé à un cours en ligne a lui doublé, passant à 18% en 2020.

Le commerce électronique poursuit sa forte hausse

73 % des Belges[2] ont effectué au moins un achat en ligne pendant l’année écoulée. Il s’agit d’une progression de 7 points de pourcentage en un an.

Les tranches d'âge plus élevées, 55-64 ans et 65-74 ans, font également de plus en plus de shopping en ligne. En 2020, 61 % (+9 points) et 43 % (+8 points) d’entre eux, respectivement, ont effectué des achats en ligne.

Le montant dépensé a également augmenté. 26 % des acheteurs en ligne déclarent avoir dépensé au cours des 3 derniers mois plus de 500 euros à des achats en ligne (+7 points).

Les produits de placement en ligne ont été achetés par 4 % des Belges. Ce sont principalement les hommes ayant un niveau d’instruction élevé (11 %) qui font des placements en ligne. Top 10 des produits achetés[3] en ligne:

  1. 40% Articles d’habillement, chaussures et accessoires
  2. 17% Livraisons de restaurants, chaînes de fast food, traiteurs
  3. 15% Produits cosmétiques, produits de beauté ou de bien-être
  4. 14% Exemplaires papier de livres, périodiques ou journaux
  5. 13% Ordinateurs, tablettes, téléphonie mobile et accessoires
  6. 13% ;Jouets et articles pour enfants
  7. 12% Meubles, articles ménagers et articles de jardinage
  8. 12% Électronique grand public et équipement ménager
  9. 12% ;Articles de sport (sauf vêtements)
  10.  11% Médicaments ou compléments alimentaires

Tout le monde n'a pas Internet à la maison

Au cours du premier semestre 2020, 91 % des ménages avaient Internet, soit une légère augmentation (+1 point de pourcentage) par rapport à 2019. Les écarts sont toutefois importants entre les types de ménages. Les ménages avec enfants (98 %) et les ménages du quartile de revenu le plus élevé (99 %) ont beaucoup plus souvent Internet que les personnes isolées (81 %) et que les ménages dont le revenu mensuel net est inférieur à 1.500 € (74 %).


[1]Dont au moins une personne se trouve dans la classe d’âge 16 à 74 ans

[2] Âge de 16 à 74 ans

[3] Ces 3 derniers mois

Tableau 1
Tableau 2
Tableau 3

But et description sommaire

Le but de la collecte de données auprès des ménages et des individus est d’établir des statistiques comparables au niveau international ainsi que des indicateurs nationaux de la fracture numérique.

Cette enquête bénéficie par ailleurs d’une subvention de la part d’Eurostat, l’Office statistique européen.

Champ d’étude

L’enquête sur l’utilisation des TIC auprès des ménages et des individus a été associée, sous la forme d’un module spécial TIC et Internet, à l’enquête sur les forces de travail (EFT). Une même personne du ménage, désignée de façon aléatoire, répond à toutes les questions, tant celles de la partie concernant la situation du ménage, que celles de la partie consacrée à sa situation individuelle.

Méthode de collecte des données et taille finale de l’échantillon

Méthode de collecte des données

Pour l’enquête TIC auprès des ménages et des individus, il existe depuis 2009 deux modes de collecte des données : une application Web et un formulaire papier
Après avoir posé les questions de l’enquête EFT, l’enquêteur détermine, à partir de la date d’anniversaire des membres du ménage, quel sera celui qui devra répondre aux questions sur l’utilisation des TIC. L’enquêteur remet alors à cette personne d’une part un questionnaire papier, assorti d’une enveloppe de renvoi, et d’autre part un document contenant les instructions et les codes d’accès nécessaires pour participer à l’enquête TIC au moyen de l’application Web. Deux à trois semaines après la visite de l’enquêteur, les ménages n’ayant pas encore répondu, recevront une lettre de rappel. Avant 2009, les ménages étaient interrogés oralement par l’enquêteur à l’issue de l’enquête EFT.

Échantillonnage

L’échantillon de l’enquête TIC auprès des ménages et des individus est associé à celui de l’enquête EFT. Tous les ménages qui participent aux enquêtes EFT, sont invités à répondre aussi aux questions sur l’utilisation des TIC.

Taux de réponse

Pour l’enquête TIC, le taux de réponse se situe à 67% des ménages ayant participé à l’enquête EFT. Par rapport à l’échantillon initial brut, le taux de réponse s’élève à 45%.

Périodicité

L’enquête TIC est organisée annuellement.

Calendrier de publication

Les données doivent être transmises à Eurostat au début octobre. Pour le public, les résultats sont disponibles à la fin de l’année.

Questionnaire

Métadonnées