Utilisation des TIC auprès des ménages

Le niveau d’instruction et le revenu déterminent les compétences numériques des Belges

Ménages
Le niveau d’instruction et le revenu déterminent les compétences numériques des Belges

Selon les nouvelles définitions européennes, qui sont applicables depuis 2021, 54% des Belges (âgés de 16 à 74 ans) ont au moins des compétences numériques de base.

À cet égard, les hommes enregistrent en moyenne des résultats légèrement supérieurs à ceux des femmes (57% contre 52%).

La fracture numérique est considérable entre les personnes ayant un niveau d’instruction faible (26%) et celles ayant un niveau d’instruction élevé (77%).

Cette fracture est presque aussi importante entre les personnes d’un ménage du quintile de revenu le plus bas[1] (32%) et celles du quintile le plus élevé (79%).

Une ventilation par situation socio-économique montre que les étudiants ont le plus de compétences numériques (75% ont au moins des connaissances de base), contre 64% pour les personnes occupées.

Les chômeurs (42%) et les retraités (31%) sont nettement moins familiarisés avec les technologies du numérique.

Une comparaison entre les régions montre que Bruxelles obtient les meilleurs résultats (62% ayant au moins des connaissances de base) contre 54% en Flandre et 51% en Wallonie.

Tous les détails sont disponibles dans les tableaux téléchargeables.


[1] Le premier groupe de quintile représente les 20% de la population ayant le revenu le plus faible et le cinquième groupe représente les 20% de la population ayant le revenu le plus élevé.

But et description sommaire

Le but de la collecte de données auprès des ménages et des individus est d’établir des statistiques comparables au niveau international ainsi que des indicateurs nationaux de la fracture numérique.

Cette enquête bénéficie par ailleurs d’une subvention de la part d’Eurostat, l’Office statistique européen.

Champ d’étude

L’enquête sur l’utilisation des TIC auprès des ménages et des individus a été associée, sous la forme d’un module spécial TIC et Internet, à l’enquête sur les forces de travail (EFT). Une même personne du ménage, désignée de façon aléatoire, répond à toutes les questions, tant celles de la partie concernant la situation du ménage, que celles de la partie consacrée à sa situation individuelle.

Définitions

Les personnes ayant un niveau d'instruction faible sont les personnes qui détiennent au mieux un diplôme de l'enseignement secondaire inférieur. Les personnes ayant un niveau d'instruction moyen ont obtenu un diplôme de l'enseignement secondaire supérieur mais pas de diplôme de l'enseignement supérieur. Les personnes ayant un niveau d'instruction élevé ont un diplôme de l'enseignement supérieur.

Méthode de collecte des données et taille finale de l’échantillon

Méthode de collecte des données

Pour l’enquête TIC auprès des ménages et des individus, il existe depuis 2009 deux modes de collecte des données : une application Web et un formulaire papier
Après avoir posé les questions de l’enquête EFT, l’enquêteur détermine, à partir de la date d’anniversaire des membres du ménage, quel sera celui qui devra répondre aux questions sur l’utilisation des TIC. L’enquêteur remet alors à cette personne d’une part un questionnaire papier, assorti d’une enveloppe de renvoi, et d’autre part un document contenant les instructions et les codes d’accès nécessaires pour participer à l’enquête TIC au moyen de l’application Web. Deux à trois semaines après la visite de l’enquêteur, les ménages n’ayant pas encore répondu, recevront une lettre de rappel. Avant 2009, les ménages étaient interrogés oralement par l’enquêteur à l’issue de l’enquête EFT.

Échantillonnage

L’échantillon de l’enquête TIC auprès des ménages et des individus est associé à celui de l’enquête EFT. Tous les ménages qui participent aux enquêtes EFT, sont invités à répondre aussi aux questions sur l’utilisation des TIC.

Taux de réponse

Pour l’enquête TIC, le taux de réponse se situe à 67% des ménages ayant participé à l’enquête EFT. Par rapport à l’échantillon initial brut, le taux de réponse s’élève à 45%.

Périodicité

L’enquête TIC est organisée annuellement.

Calendrier de publication

Les données doivent être transmises à Eurostat au début octobre. Pour le public, les résultats sont disponibles à la fin de l’année.

Questionnaire

Métadonnées