Utilisation des TIC auprès des ménages

Netflix & YouTube toujours plus présents dans les ménages belges

Ménages
Netflix & YouTube toujours plus présents dans les ménages belges

Utilisation des TIC auprès des ménages

Un internaute[i] belge sur quatre (24%) déclare avoir recours à des services de streaming commerciaux comme Netflix. En 2016, ce chiffre n'était encore que de 12%. Ce chiffre ressort d'une enquête de Statbel, l'office belge de statistique, réalisée en 2018 auprès de 5.800 Belges.

YouTube et les autres services vidéo en ligne sont aussi de plus en plus utilisés: Un internaute belge sur deux déclare utiliser un service vidéo en ligne. En 2016, ce chiffre était de 48%. Il y a de grandes différences au niveau des âges: 22% des 65 à 74 ans déclarent regarder du matériel vidéo en ligne contre 79% des 16-24 ans. On observe aussi des différences au niveau de la situation socioéconomique: les étudiants (84%) utilisent beaucoup plus souvent les services vidéo en ligne que les inactifs (30%). Les hommes (56%) sont un peu plus nombreux que les femmes (48%) à utiliser les services vidéo en ligne.

L’utilisation de matériel vidéo de services commerciaux comme Netflix diffère aussi selon l’âge, le sexe et la situation socioéconomique. Un étudiant sur deux les utilise (49%), pour 25% des salariés et 9% des inactifs. Ce sont principalement les 16-24 ans et 25-34 ans qui déclarent utiliser des services vidéo commerciaux. 26% des hommes déclarent avoir recours à ce type de services contre 21% des femmes. En 2016, ces chiffres étaient de respectivement 14% et 11%.

  Total Sexe Niveau d'instruction
Femmes Hommes Faible Moyen Élevé
Regarder sur demande d'autres vidéos en ligne de services commerciaux (Netflix p.ex.) 24 % 21 % 26 % 17 % 23 % 29 %
Regarder d'autres vidéos en ligne de services de partage de vidéos (YouTube p.ex.) 52 % 48 % 56 % 46 % 50 % 57 %

Succès grandissant d’Airbnb et des autres services privés de location

20% des internautes belges déclarent avoir réservé au cours de l’année écoulée un séjour proposé par un particulier, via un site internet ou une application créé spécialement à cet effet (Airbnb, Couchsurfing…). Principalement les personnes à niveau d'instruction élevé (31%) utilisent ce type de sites internet ou d’applications.

Les appareils mobiles sont le plus souvent utilisés pour surfer sur internet

Les internautes belges utilisent le plus souvent un appareil mobile pour surfer sur internet. Le smartphone arrive en tête (82%). Il est suivi par l’ordinateur portable ou le notebook (67%), l’ordinateur fixe (45%) et la tablette (43%). L’utilisation de la smart tv est aussi en progression: en 2018, 16% des internautes déclaraient utiliser leur télévision pour surfer sur internet. En 2016, ce chiffre n'était encore que de 11%.

Toutes les catégories d’âge affichent un score élevé en ce qui concerne l’utilisation d’un smartphone. Les écarts sont toutefois importants entre les 16-24 ans (95%) et les 65-74 ans (45%). Il n’y a pratiquement pas de différence entre les hommes (82%) et les femmes (81%).

Si, en moyenne, 43% des internautes utilisent une tablette pour surfer sur internet, la proportion est de 41% chez les 55-64 ans et de 35% chez les 65-74 ans, des chiffres proches de la moyenne générale. Les 16-24 ans (77%) et les 25-34 ans (74%) utilisent encore plus souvent l’ordinateur portable. Les 45-54 ans (49%) utilisent quant à eux le plus souvent un ordinateur fixe. Pour l’ordinateur fixe, les résultats des 55-64 ans (46%) et des 65-74 ans (40%) sont aussi proches de la moyenne générale qui est de 45%.

 


[i]Pourcentage d’habitants de la Belgique âgés de 16 à 74 ans ayant utilisé l’Internet au cours des trois derniers mois

Tableau 1
Content
  Total Sexe Niveau d'instruction
Femmes Hommes Faible Moyen Élevé
Regarder sur demande d'autres vidéos en ligne de services commerciaux (Netflix p.ex.) 24 % 21 % 26 % 17 % 23 % 29 %
Regarder d'autres vidéos en ligne de services de partage de vidéos (YouTube p.ex.) 52 % 48 % 56 % 46 % 50 % 57 %
Graphique
Content

HH-ICT_fr.png

Tableau 2
Tableau 3
Tableau 4
Téléchargements

But et description sommaire

Le but de la collecte de données auprès des ménages et des individus est d’établir des statistiques comparables au niveau international ainsi que des indicateurs nationaux de la fracture numérique.

Champ d’étude

L’enquête sur l’utilisation des TIC auprès des ménages et des individus a été associée, sous la forme d’un module spécial TIC et Internet, à l’enquête sur les forces de travail (EFT). Une même personne du ménage, désignée de façon aléatoire, répond à toutes les questions, tant celles de la partie concernant la situation du ménage, que celles de la partie consacrée à sa situation individuelle.

Méthode de collecte des données et taille finale de l’échantillon

Méthode de collecte des données

Pour l’enquête TIC auprès des ménages et des individus, il existe depuis 2009 deux modes de collecte des données : une application Web et un formulaire papier
Après avoir posé les questions de l’enquête EFT, l’enquêteur détermine, à partir de la date d’anniversaire des membres du ménage, quel sera celui qui devra répondre aux questions sur l’utilisation des TIC. L’enquêteur remet alors à cette personne d’une part un questionnaire papier, assorti d’une enveloppe de renvoi, et d’autre part un document contenant les instructions et les codes d’accès nécessaires pour participer à l’enquête TIC au moyen de l’application Web. Deux à trois semaines après la visite de l’enquêteur, les ménages n’ayant pas encore répondu, recevront une lettre de rappel. Avant 2009, les ménages étaient interrogés oralement par l’enquêteur à l’issue de l’enquête EFT.

Échantillonnage

L’échantillon de l’enquête TIC auprès des ménages et des individus est associé à celui de l’enquête EFT. Tous les ménages qui participent aux enquêtes EFT, sont invités à répondre aussi aux questions sur l’utilisation des TIC.

Taux de réponse

Pour l’enquête TIC, le taux de réponse se situe à 67% des ménages ayant participé à l’enquête EFT. Par rapport à l’échantillon initial brut, le taux de réponse s’élève à 45%.

Périodicité

L’enquête TIC est organisée annuellement.

Calendrier de publication

Les données doivent être transmises à Eurostat au début octobre. Pour le public, les résultats sont disponibles à la fin de l’année.

Métadonnées