Pêche maritime

Pêche maritime: baisse des débarquements et du chiffre d'affaires en 2023

Agriculture & pêche
Pêche maritime: baisse des débarquements et du chiffre d'affaires en 2023

En 2023, 12.302 tonnes de poissons ont été vendues dans les ports belges, contre 13.217 tonnes en 2022. Selon les nouvelles données de Statbel, l'office belge de statistique, cela représente une baisse de 6,9%. Ces quantités débarquées par les navires belges ont représenté un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros, soit une baisse de 5,6% par rapport aux 79,5 millions d’euros enregistrés en 2022. Ainsi, la baisse des débarquements est partiellement compensée par la hausse de 1,4% du prix moyen par kilo qui s’élevait en 2023 à 6,1 euros contre 6,0 euros en 2022.

Zeebrugge représente 54% des quantités débarquées en Belgique

La quantité de poissons débarquée et vendue en Belgique reste la plus importante dans le port de Zeebrugge, avec 54,4% de l’ensemble des poissons. La part du port d’Ostende est passée à 43,9%. Le port de Nieuport a une part limitée de 1,7%.

Néanmoins, tous les poissons pêchés par les navires belges ne débarquent pas en Belgique. Les débarquements et les ventes des navires belges dans les ports étrangers représentent 21,7% du total des débarquements des navires belges. Ils sont de 10,7% dans les ports néerlandais, 8,7% dans les ports danois et 2,3% dans les ports espagnols. Pour la première fois, aucun débarquement n'a été enregistré dans les ports français.

Si l’on prend ces débarquements à l’étranger en compte, le total des prises s’élève à 15.704 tonnes de poisson pour un chiffre d’affaires de près de 90 millions d’euros. Zeebrugge prend 42,6% des quantités et 45% du chiffres d’affaires à son compte et Ostende respectivement 34,4% et 36,9%.

Les ports belges obtiennent des prix relativement meilleurs

La baisse des débarquements au niveau national a permis de réaliser un meilleur prix de 6,1 € par kg en moyenne, soit une augmentation de 1,4 % par rapport à 2022.

A l'inverse, les poissons débarqués dans les ports étrangers ont obtenu un résultat beaucoup plus faible de 4,4 €/kg en moyenne, soit une baisse de 11,5 %.

Pêche maritime : débarquements, valeur des débarquements et prix moyen (2010-2023) des navires belges dans des ports belges et étrangers

Débarquements (kg) 2010 2015 2020 2021 2022 2023 2023 vs 2022
Port belge 15.547.920 18.157.843 12.588.438 11.900.916 13.217.107 12.301.510 -6,9%
Port étranger 3.795.150 4.159.303 5.441.463 4.549.105 3.520.569 3.402.337 -3,4%
total 19.343.070 22.317.146 18.029.901 16.450.021 16.737.676 15.703.847 -6,2%
Valeur de l'offre (€) 2010 2015 2020 2021 2022 2023 2023 vs 2022
Port belge 64.783.324 67.408.622 56.402.395 60.835.622 79.518.957 75.033.043 -5,6%
Port étranger 11.264.823 14.107.327 17.767.238 16.345.046 17.489.044 14.959.869 -14,5%
total 76.048.147 81.515.949 74.169.633 77.180.668 97.008.000 89.992.911 -7,2%
Prix moyen (€/kg) 2010 2015 2020 2021 2022 2023 2023 vs 2022
Port belge 4,2 3,7 4,5 5,1 6,0 6,1 +1,4%
Port étranger 3,0 3,4 3,3 3,6 5,0 4,4 -11,5%
total 3,9 3,7 4,1 4,7 5,8 5,7 -1,1%

Dans les ports belges, la sole est l'espèce la plus importante en termes de valeur et la seiche en termes de débarquements

La sole est la principale espèce cible de l'industrie de la pêche belge. Malgré la baisse des débarquements de sole (-4,4%), cette espèce de poisson a pu réaliser un bon marché avec une augmentation des prix de 0,8%, conservant ainsi sa première position en termes de valeur des débarquements. Cette espèce de poisson représente 50,5% du chiffre d'affaires réalisé par la pêche maritime belge dans les ports belges.

La plie, qui a été pendant des années le deuxième meilleur élève de la classe, est repoussée en quantité et en valeur par la seiche. Les quantités débarquées de seiche, de pas moins de 2.487 tonnes, ont connu une nouvelle hausse de 22,3%. En ce qui concerne le chiffre d’affaires aussi, la seiche est la deuxième espèce de poisson la plus importante en Belgique avec une part de 13%.

Les débarquements de crevettes ont connu une forte baisse en 2023. Après le pic de 855 tonnes atteint en 2022, ils se limiteront à 195 tonnes à peine en 2023. Les débarquements n'ont jamais été aussi bas depuis des années. Cette baisse des débarquements s'est accompagnée d'une hausse notable des prix à 9,5 €/kg, soit une augmentation de 74,3%.

Tableau
Content

Pêche maritime : débarquements, valeur des débarquements et prix moyen (2010-2023) des navires belges dans des ports belges et étrangers

Débarquements et ventes (kg) 2010 2015 2020 2021 2022 2023 2023 vs 2022
Sole 3.702.739 2.960.854 2.709.116 2.524.130 2.434.921 2.255.634 -7,4%
Seiche 632.212 1.056.885 1.518.767 1.164.841 2.036.010 2.489.702 +22,3%
Plie 5.004.666 7.395.562 3.682.603 3.418.848 2.306.759 2.313.485 +0,3%
Baudroie 358.062 375.293 604.423 699.742 697.203 666.910 -4,3%
Turbot 317.527 415.935 297.398 266.320 218.192 230.044 +5,4%
Raie 1.290.998 1.235.731 1.549.510 1.262.026 1.490.888 1.228.485 -17,6%
Langoustine 158.551 581.184 603.324 686.198 596.425 404.869 -32,1%
Sole limande 654.572 796.025 581.897 598.810 439.723 551.162 +25,3%
Crevette 1.563.501 745.948 590.242 598.635 1.088.149 249.737 -77,0%
Barbue 327.531 335.655 211.351 190.636 155.250 153.914 -0,9%
Valeur de l'offre (€) 2010 2015 2020 2021 2022 2023 2023 vs 2022
Sole 39.159.156 30.606.983 31.437.929 32.793.930 42.011.253 39.411.659 -6,2%
Seiche 1.570.043 3.091.170 5.328.212 3.703.687 8.426.694 9.788.738 +16,2%
Plie 6.382.073 11.524.219 8.300.648 8.336.679 7.348.399 7.262.189 -1,2%
Baudroie 3.429.868 3.996.077 4.581.421 5.527.660 6.043.294 5.734.213 -5,1%
Turbot 3.503.769 4.293.585 2.955.897 3.505.578 3.495.147 3.574.749 +2,3%
Raie 2.802.962 2.643.237 2.749.360 3.217.347 3.693.712 3.153.589 -14,6%
Langoustine 807.033 3.858.937 2.676.832 3.970.896 4.563.006 2.983.336 -34,6%
Sole limande 2.803.547 4.555.883 2.170.726 2.403.944 2.134.744 2.876.281 +34,7%
Crevette 4.167.223 3.302.863 2.542.396 2.722.667 5.879.243 2.194.002 -62,7%
Barbue 2.263.350 2.259.160 1.564.745 1.816.534 1.935.297 1.840.752 -4,9%
Prix moyen (€/kg) 2010 2015 2020 2021 2022 2023 2023 vs 2022
Sole 10,6 10,3 11,6 13,0 17,3 17,5 +1,3%
Seiche 2,5 2,9 3,5 3,2 4,1 3,9 -5,0%
Plie 1,3 1,6 2,3 2,4 3,2 3,1 -1,5%
Baudroie 9,6 10,6 7,6 7,9 8,7 8,6 -0,8%
Turbot 11,0 10,3 9,9 13,2 16,0 15,5 -3,0%
Raie 2,2 2,1 1,8 2,5 2,5 2,6 +3,6%
Langoustine 5,1 6,6 4,4 5,8 7,7 7,4 -3,7%
Sole limande 4,3 5,7 3,7 4,0 4,9 5,2 +7,5%
Crevette 2,7 4,4 4,3 4,5 5,4 8,8 +62,6%
Barbue 6,9 6,7 7,4 9,5 12,5 12,0 -4,1%

But et description sommaire

Quantité et valeur du poisson introduit directement et commercialisé en Belgique. Répartition d'après les ports de débarquement et les espèces de poissons.

Population étudiée

Tous les bateaux de pêche maritime

Périodicité

Mensuelle.

Calendrier de publication

Résultats disponibles 3 mois après la période de référence

Définitions

Quantité totale kg : Quantité du poisson introduit directement et commercialisé

Valeur totale EUR : Valeur du poisson introduit directement et commercialisé

Métadonnées