Pêche maritime

Les tempêtes font chuter la quantité de poisson débarquée en février

Agriculture & pêche
Pêche maritime

Février affiche une forte baisse de la quantité de poisson débarquée par les navires belges et vendue dans les ports belges. La quantité débarquée a chuté pour atteindre 922 tonnes.  Cette diminution est due aux nombreuses tempêtes du mois de février.

La seiche et la sole sont en tête des débarquements en février, avec une part de respectivement 19 % et 18 % de la quantité de poisson débarquée et vendue, soit 174 et 169 tonnes. La quantité de plie débarquée a diminué pour n’atteindre que 73 tonnes.

La sole, qui se monnayait à 15,63 € le kilo en février, représente 54 % de la valeur totale, alors que la part de la plie a reculé pour atteindre 3 % de la valeur totale.  La seiche apporte une contribution de 12 % en valeur, principalement en raison des quantités débarquées.  Outre la sole, le turbot a de nouveau affiché les prix les plus élevés en février avec une valeur de 16,54 € par kilo.

Tableau 1
Content

Quantité débarquée par des navires belges et vendue en Belgique

Quantité débarquée par des navires belges et vendue en Belgique 2000 2005 2010 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2019 par rapport à 2018
Quantité de poisson vendue (en tonnes) 17.469 18.786 15.548 19.284 18.158 16.635 16.648 14.766 13.659 -7,5%
Valeur du poisson vendu 62,5 77,9 64,8 68,1 67,4 65,0 67,2 62,6 59,1 -5,6%
Source : Statbel (Direction générale Statistique – Statistics Belgium) sur la base de données du Département de l'Agriculture et de la Pêche de l'Autorité flamande, AVKD
Tableau 2
Content
Quantité commercialisée (en tonnes) 2000 2005 2010 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2019 par rapport à 2018
Cabillaud 1.697 1.589 588 1.104 1.068 440 478 429 353 -17,7%
Merlan 424 298 237 262 252 279 178 195 165 -15,4%
Plie 4.929 4.123 3.835 6.783 5.842 5.345 5.417 4.548 3.630 -20,2%
Sole 3.488 3.854 3.419 3.214 2.734 2.197 1.955 1.825 2.041 +11,8%
Turbot 284 297 272 344 360 401 436 316 267 -15,5%
Sole limande 640 1.040 532 1.014 706 501 524 489 448 -8,4%
Raie 1.114 1.810 1.253 1.008 1.205 1.005 1.023 1.022 1.254 +22,7%
Crevette 325 436 611 528 325 444 342 830 509 -38,7%
Source : Statbel (Direction générale Statistique – Statistics Belgium) sur la base de données du Département de l'Agriculture et de la Pêche de l'Autorité flamande, AVKD
Tableau 3
Content
Prix moyen en EUR/kg 2000 2005 2010 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2019 par rapport à 2018
Cabillaud 2,6 2,6 3,3 2,5 2,7 3,2 3,0 2,7 3,2 +18,5%
Merlan 1,0 1,1 0,9 1,2 1,2 1,1 1,2 1,1 1,2 +9,1%
Plie 1,7 1,9 1,2 1,3 1,5 1,6 1,9 2,4 2,4 +0,0%
Sole 8,3 10,1 10,5 9,5 10,4 11,4 11,5 12,1 12,7 +5,0%
Turbot 9,6 11,6 11,0 11,0 10,3 9,5 9,8 11,2 11,5 +2,7%
Sole limande 4,2 4,0 4,4 4,3 5,7 5,2 5,2 4,9 3,9 -20,4%
Raie 1,9 1,7 2,2 2,2 2,1 2,4 2,4 2,2 1,9 -13,6%
Crevette 4,4 3,0 2,5 3,8 5,0 7,1 7,4 3,8 3,5 -7,9%
Source : Statbel (Direction générale Statistique – Statistics Belgium) sur la base de données du Département de l'Agriculture et de la Pêche de l'Autorité flamande, AVKD

But et description sommaire

Quantité et valeur du poisson introduit directement et commercialisé en Belgique. Répartition d'après les ports de débarquement et les espèces de poissons.

Population étudiée

Tous les bateaux de pêche maritime

Périodicité

Mensuelle.

Calendrier de publication

Résultats disponibles 3 mois après la période de référence

Definitions

Quantité totale kg : Quantité du poisson introduit directement et commercialisé

Valeur totale EUR : Valeur du poisson introduit directement et commercialisé

Metadonnées