TIC et e-commerce dans les entreprises

L’ICT dans les entreprises en 2020

Entreprises
L’ICT dans les entreprises en 2020

Entre mai et septembre 2020, Statbel, l’office belge de statistique, a conduit une enquête sur l’utilisation des TIC dans les entreprises[1][2].

Il en ressort que si 86,6% des entreprises de 10 employés ou plus ont un site internet, seules 23,9% proposent des options de commandes ou de réservation en ligne ou des services de réservation tel qu'un panier d’achats. De plus, seules 11,4% des entreprises permettent un suivi des commandes passées sur leur site internet. Chez 73,4% des entreprises, le site internet contient toutefois une description des biens et des services, des listes de prix.

Les relations avec les clients via le site sont possibles pour 8,9% des entreprises via un service de discussion en ligne dans le cadre duquel une personne répond aux clients et 3,4% via un chatbot (interlocuteur automatisé).

L’Enquête sur l’utilisation des TIC et de l’e-commerce dans les entreprises 2020 nous permet par ailleurs de tirer les conclusions suivantes:

  • Sept entreprises sur dix se connectent à internet via une connexion haut débit fixe ou mobile avec une vitesse de téléchargement d’au moins 100 Mbits/s.
  • Un quart des entreprises ont envoyés des factures électroniques dans un format permettant leurs traitement automatique. L’envoi des factures papier reste toujours dominant.
  • La moitié des entreprises achète des services de cloud computing[3] sur internet.
  • Deux entreprise sur dix analysent des données massives (Big data)[4] en interne ou en externe pour toutes sources de données.
  • Un quart des entreprise utilisent l’internet des objets[5][5] comme des dispositifs ou des systèmes interconnectés pouvant faire l’objet d’une surveillance ou d’un contrôle à distance par internet.
  • 6,2% d’entreprises ont utilisé l’impression 3D.
  • Une entreprise sur dix utilise des robots industriels ou de services[6].

Haut débit généralisé

Quasi toutes les entreprises se connectent à internet via une connexion haut débit fixe ou mobile (99,2%). Neuf entreprises sur dix se connectent à internet avec une vitesse de téléchargement d’au moins 30 Mbits/s. , soit une augmentation de 30,8 points de pourcentage par rapport à l’année précédente. La plus forte augmentation a été enregistrée chez les entreprises de 10 à 49 personnes soit une augmentation de 33,3 points par rapport à l’année précédente (de 57,5% à 90,9%). Sept entreprises sur dix se connectent avec une vitesse de téléchargement d’au moins 100 Mbits/s.

Factures électroniques

En 2020, un quart des entreprises ont envoyés des factures électroniques dans un format permettant leur traitement automatique soit une augmentation de 4 points de pourcentage par rapport à 2018[7] (de 20,6 à 24,6%). Cette proportion est de six sur dix chez les entreprises d’au moins 250 personnes (57,0%). Presque huit entreprises sur dix ont envoyés des factures électroniques ne permettant pas de traitement automatique. C’est une augmentation de 13,1 points de pourcentage par rapport à 2018 (de 63,1% à 76,2%). L’envoi de factures papier reste toujours dominant : presque neuf entreprises sur dix (86,9%).

Cloud computing

En Belgique, la moitié des entreprises achètent des services de cloud computing. C’est une augmentation de 12,9 points de pourcentage par rapport à 2018 (de 40,2% à 53,2%). Cette proportion est de presque neuf entreprises sur dix pour les entreprises de plus de 250 personnes. Les services les plus achetés sont les services de courriels, le stockage de fichiers et les logiciels de bureautique soit 41,6%, 40,0% et 34,2%.

Internet des objets

Un quart des entreprises utilisent l’internet des objets comme des dispositifs ou des systèmes interconnectés pouvant faire l’objet d’une surveillance ou d’un contrôle à distance par internet. Cette proportion est de quatre sur dix pour les entreprises de plus de 250 personnes. Une entreprises sur 10 utilise les dispositifs ou les systèmes interconnectés pour optimiser la consommations d’énergie dans les locaux de l’entreprises (compteurs intelligents, lampes intelligentes ou thermostats intelligents).

Impression 3D et robots

En 2020, 6,2% d’entreprises ont utilisé l’impression 3D (légère augmentation par rapport à 2018 de 5,7% à 6,2%) dont 3,4% pour des prototypes ou modèles à usage interne. Seul 2,5% utilisent leurs propre imprimantes 3D. Enfin, 7,9% des entreprises utilisent des robots industriels et 2,1%, des robots de service, en 2020.


[1]Les entreprises d’au moins 10 personnes.

[2]Enquête organisée au niveau européen sur base des règlements (CE) 808/2004 du Parlement européen et du Conseil du 21 avril 2004 et (CE) 1006/2009 du Parlement européen et du Conseil du 16 septembre 2009.

[3]Le cloud computing désigne les services informatiques utilisés sur internet pour accéder à un logiciel, à de la puissance de calcul ou à une capacité de stockage.

[4]Les données massives, aussi appelées « mégadonnées » ou « big data », sont générées par les activités exécutées électroniquement et entre machines. L’analyse des données massives fait référence à l’utilisation de techniques, de technologies et de logiciels pour analyser des données massives.

[5] L’Internet des Objets (IoT : Internet of Things) désigne les dispositifs ou systèmes interconnectés, souvent appelés dispositifs ou systèmes ‘intelligents’. Ces objets collectent et échangent des données et peuvent faire l’objet d’une surveillance ou d’un contrôle à distance par l’internet.

[6] Un robot industriel est un manipulateur multi-application reprogrammable commandé automatiquement, programmable sur trois axes ou plus, qui peut être fixé sur place ou mobile. Un robot de service est une machine qui a un degré d’autonomie lui permettant d’opérer dans un environnement complexe et dynamique qui peut exiger l’interaction avec des personnes, des objets ou d’autres dispositifs, et qui n’est pas destinée à être utilisée dans des applications d'automatisation industrielle.

[7]Chiffres pour 2019 non disponibles.

Equipement informatique
Tableau
Content

Vitesse de téléchargement de la connexion internet la plus rapide

2020 Belgique Bruxelles Flandre Wallonie
inférieure à 30 Mbit/s 8,7% 8,1% 7,8% 10,8%
d'au moins 30Mbit/s mais inférieure à 100 Mbit/s 25,0% 27,2% 21,4% 31,6%
d'au moins 100 Mbit/s mais inférieure à 500 Mbit/s 31,1% 31,2% 33,2% 26,6%
d'au moins 500 Mbit/s maar minder dan mais inférieure à 1 Gbit/s 12,8% 7,8% 15,1% 9,9%
d'au moins 1 Gbit/s 10,7% 13,5% 10,7% 9,4%
d'au moins 30 Mbit/s 79,5% 79,7% 80,4% 77,5%
d'au moins 100 Mbit/s 54,5% 52,5% 59,0% 45,9%

Enquête TIC et e-commerce dans les entreprises

But et description sommaire

Le but de l'enquête sur l'utilisation des technologies de l'information et de la communication réalisée auprès des entreprises de notre pays, est notamment au niveau national de tenter de mieux cerner l'environnement informatique de ces entreprises et de permettre une comparaison des données statistiques en cette matière, au niveau européen.

Cette enquête bénéficie par ailleurs d’une subvention de la part d’Eurostat, l’Office statistique européen.

Population étudiée

Les entreprises appartenant aux Sections B à N, et P à S, selon la NACE Rev. 2.

Périodicité

Annuelle

Taille de l'échantillon

Environ 7 500 entreprises

Definitions

Connexion large bande : Connexion large bande fixe ou mobile à Internet

Connexion Internet Par Dsl : Connexion Internet par l’ADSL

Employé firmes informatisées : Nombre d’employés travaillant dans des entreprises disposant d’ordinateurs

Employé par firmes connectées : Nombre d’employés travaillant dans des entreprises disposant d’Internet

Dispose d’un site Internet : Dispose d’un portail web ou d’un site Internet

Dispose d’un accès Internet : Dispose d’un accès Internet

Connexion mobile : Connexion mobile à Internet (large bande ou autres).

Documents

Formulaire d'enquête

Métadonnées