Chiffres d'affaires et investissements

Forte hausse du chiffre d’affaires dans les secteurs du commerce, de la construction et de l’informatique et des activités spécialisées, scientifiques et techniques au deuxième trimestre 2021

Entreprises
Forte hausse du chiffre d’affaires dans les secteurs du commerce, de la construction et de l’informatique et des activités spécialisées, scientifiques et techniques au deuxième trimestre 2021

Le chiffre d'affaires des entreprises belges, à l'exception des secteurs agricole et financier, s'élevait à 362,5 milliards d'euros au deuxième trimestre 2021, soit une hausse de 36% par rapport à la même période un an plus tôt.

Cette forte hausse est naturellement due au fait que la plupart des entreprises étaient entièrement ouvertes au deuxième trimestre 2021, alors qu'au deuxième trimestre 2020, un confinement strict était encore (partiellement) en vigueur: en 2020, les entreprises B2B non essentielles ont été fermées jusque début mai, les entreprises B2C sont restées fermées jusqu’à la mi-mai, l’horeca n'a été autorisé à rouvrir que début juin et les événements culturels étaient interdits. En raison du contexte fortement modifié, une comparaison avec la situation avant la crise du COVID-19 est donc plus appropriée. Par rapport au deuxième trimestre de 2019, la hausse du chiffre d'affaires s’élève à 9,4%. Derrière cette hausse se cachent toutefois des évolutions très variées.

Parmi les grands secteurs économiques, c’est dans le commerce (+19%) que nous observons la plus forte hausse du chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2021 par rapport à la même période de 2019. La moitié de cette hausse s'explique par l'augmentation du commerce de biens de consommation, de machines et de produits intermédiaires, l'autre moitié par les exportations de vaccins d'une part et la restructuration d'une multinationale qui opérait encore dans la section D de la Nace en 2019 d'autre part. Dans d’autres secteurs économiques importants, comme la construction, les activités spécialisées, scientifiques et techniques et le secteur des TIC, il s'agit d'une hausse de 8 à 14%. L'industrie se porte également bien, notamment en raison de la production de vaccins, avec une hausse du chiffre d’affaires de 4%. Les principales baisses du chiffre d’affaires ont été enregistrées dans les secteurs qui étaient encore confrontés à des mesures restrictives au deuxième trimestre 2021. Il s'agit du secteur ‘Arts, spectacles et activités récréatives’ (-35%), de l’horeca (-32%), du secteur ‘Autres activités de services’ (-12%), un secteur qui comprend notamment les métiers de contact, et les activités de services administratifs et de soutien (-8%), un secteur qui comprend notamment les agences de voyage, voyagistes et services de réservation.

Les résultats du deuxième trimestre 2021 sont provisoires. Ces résultats pourront être révisés quand des données additionnelles seront disponibles.

Chiffre d’affaires
Investissements

But et description sommaire

Le chiffre d’affaires comprend les montants facturés (TVA non comprise) par l’assujetti à la TVA. Ces montants correspondent à la vente sur le marché de biens ou de services fournis à des tiers en Belgique ou à l’étranger. Les investissements sont les coûts réalisés par l’assujetti à la TVA pour l'acquisition de biens et de services qui composent son actif.

Population étudiée

Entreprises déclarant à la TVA à l’exception des secteurs suivants dans la nomenclature NACE 2008: A, 50.3 et 50.4, 69.1, K, L, O, P, Q, 91, 92, 94, T et U.

Périodicité

Trimestriel.

Calendrier de publication

Résultats disponibles 2 mois après la période de référence.

Définitions

Le chiffre d’affaires comprend les montants facturés (TVA non comprise) par l’assujetti à la TVA. Ces montants correspondent à la vente sur le marché de biens ou de services fournis à des tiers en Belgique ou à l’étranger. Le chiffre d’affaires inclut également tous les autres coûts (transport, emballage, etc.) facturés au client, même si ceux-ci sont facturés séparément. Les réductions de prix, ristournes et remises, ainsi que la valeur des biens retournés (par notes de crédit) doivent être déduits. Les revenus considérés comme autres revenus opérationnels, les revenus financiers et les revenus extraordinaires dans les comptes de la société sont exclus du chiffre d’affaires.

Les investissements sont les coûts réalisés par l’assujetti à la TVA pour l'acquisition de biens et de services qui composent son actif : frais d’établissement, actifs immatériels, terrains et bâtiments, installations, machines et outillage, meubles et matériel roulant, actifs fixes en location-achat et autres actifs fixes. Les acquisitions d’autre biens et achats d’études (ex. honoraires d’un architecte) ainsi que les salaires et charges sociales ne sont pas considérées des investissements (ex. personnel de l’entreprise construisant ou transformant un bâtiment pour le compte de l’entreprise).

Remarques

A cause de déclarations tardives ou des dérogations,  les données des 2 dernières années sont considérées comme provisoires et sont sujettes à révision.

Métadonnées

Chiffres d'affaires et investissements selon les déclarations TVA (chiffres absolus).pdf