Démographie des employeurs du secteur marchand

7.000 nouveaux employeurs dans le secteur de l'industrie et des services marchands en 2018

Entreprises
7.000 nouveaux employeurs dans le secteur de l'industrie et des services marchands en 2018

Le secteur de l’industrie et des services marchands* comptait en 2018 186.000 entreprises qui occupaient au moins un salarié. Ces entreprises employaient en moyenne 13,1 salariés, soit 2.445.000 salariés au total.

2018 a vu la création de 44.000 entreprises dans le secteur de l’industrie et des services marchands, dont 7.000 employaient au moins un salarié. Ces nouveaux employeurs salarient 13.000 personnes, soit une moyenne de 1,8 salarié par employeur.

1.800 entreprises, avec un total de 3.000 salariés, ont cessé leurs activités en 2018.

(*) Industrie et services marchands à l’exclusion des holdings et à l’exclusion des organisations marchandes dans les secteurs de l’enseignement/ de la santé humaine et de l’action sociale/des arts, des spectacles et des activités récréatives/des autres activités de services (nace P-S).

Remarque

L’année 2018 marque un changement méthodologique par l’introduction complète du concept d’entreprise en s’appuyant sur la connaissance des groupes d’entreprises. L’explication complète est disponible sur notre page documentation.

 

Classe de taille
Content

Nombre d'entreprises actives, créations et cessations, nombre de salariés et personnes occupées par classes de taille - dernière année

be.STAT logoAccéder aux dernières statistiques

Forme légale
Content

Nombre d'entreprises actives, créations et cessations, nombre de salariés et personnes occupées selon la forme légale - dernière année

be.STAT logoAccéder aux dernières statistiques

La démographie des entreprises du secteur marchand avec salariés (ou Démographie des employeurs du secteur marchand) fournit des informations sur l’activité, l’emploi et la forme légale des entreprises possédant au moins 1 salarié au cours de l’année de référence en Belgique. Il s’agit d’un sous-ensemble des entreprises actives (LIEN). La méthodologie est identique. Cette statistique fournit également les naissances et les morts en Belgique. Il faut noter qu’une naissance ici ne correspond pas nécessairement à une naissance dans la démographie des entreprises car une entreprise peut être active une année T et seulement posséder des employés quelques années plus tard (T+k), ce n’est qu’en T+k qu’on la considèrera comme une naissance dans la démographie des employeurs. Pour la dernière année, les chiffres concernant les morts sont des chiffres préliminaires.

Population

Entreprises du secteur marchand des Naces (rev. 2) B à N et P à S à l’exception de K642, ayant 1 salarié.

Documentation de la démographie des entreprises.

Précision autour des concepts

La démographie des entreprises du secteur marchand avec salariés (ou Démographie des employeurs du secteur marchand) fournit des informations sur l’activité, l’emploi et la forme légale des entreprises possédant au moins 1 salarié au cours de l’année de référence en Belgique. Il s’agit d’un sous-ensemble des entreprises actives . La méthodologie est identique. Cette statistique fournit également les naissances et les morts en Belgique. Par contre, l’interprétation de ces notions diffère avec celles de la démographie des entreprises actives. En effet, il faut noter qu’une naissance ici ne correspond pas nécessairement à une naissance dans la démographie des entreprises car on parle de naissance d’employeur, il faut le voir comme l’obtention de la qualité d’employeur. Ainsi si on considère une entreprise devenant active en T1 et possédant des employés que quelques années plus tard (en T2>T1 par exemple), alors on notera une naissance en T1 dans la démographie des entreprises actives et une naissance, mais en T2 dans la démographie des employeurs. De manière inverse, en ce qui concerne les morts, on appelle cessation la perte de la qualité d’employeur. Si une entreprise perd ses employés en T3 alors elle sera considérée comme une cessation en T3, mais il est possible qu’elle ne soit pas une cessation dans la démographie des entreprises car elle peut rester active.

Précision autour du vocabulaire

Les termes de « Nb. de salariés dans les entreprises ayant cessé leur activité en t » et « Nb. de personnes occupées dans les entreprises créées en t » doivent s’entendre respectivement comme le nombre de salariés dans les entreprises qui vont perdre leur qualité d’employeurs en t+1[1] et Nombre de personnes occupées dans les entreprises qui ont embauché en t.

Précision autour des données de mortalité de la dernière année

Comme pour la démographie des entreprises actives, pour la dernière année, les chiffres concernant les morts sont des chiffres préliminaires.


[1]En t, ces entreprises ont encore des employés mais l’année suivante (soit t+1), ces entreprises n’ont plus d’employés.