Accidents de la circulation

Bruxelles recense le plus d’accidents par 100 km de route

Mobilité
Bruxelles recense le plus d’accidents par 100 km de route

Statbel publie des nouvelles cartes pour visualiser et analyser la dangerosité sur les routes du territoire belge entre 2017-2022.

Celles-ci se focalisent sur les accidents et les victimes (tués et grièvement blessés) de la route lorsqu’au moins un véhicule motorisé a été impliqué[i].

En 2022, on dénombrait 18,8 accidents et 1,9 victimes par 100 km de route en Belgique.

Carte accidents par 100 km de route Victimes par 100 km de route
Accidents par 100 km de route Victimes par 100 km de route

La Région de Bruxelles-Capitale enregistre le plus d’accidents par 100 km de route

C’est dans la Région de Bruxelles-Capitale que l’on retrouve la plus grande concentration d’accidents par 100 km de route. Pour 100 km de route, on enregistre 126 accidents. Pour la Flandre, cela représente 22,7 accidents et, pour la Wallonie, 11,2 accidents.

Les communes bruxelloises concentrent le plus d’accidents par 100 km de route

Au niveau provincial, la province d’Anvers recense 32,0 accidents par 100 km de route et la province de Flandre orientale 25,9 accidents.

Proportionnellement, c’est aussi dans ces deux provinces que l’on retrouve le plus de victimes par 100 km de route: 3,1 pour Anvers et 3,0 pour la Flandre orientale. Dans la Région de Bruxelles-Capitale, ce nombre s’élève à 6,6 victimes par 100 km.

Avec un nombre de 4,0, c’est la province de Luxembourg qui enregistre le moins d’accidents par 100 km de route. La province de Namur, quant à elle, dénombre 8,5 accidents et, la province du Brabant wallon, 14,3 accidents.

Les provinces de Luxembourg et du Brabant wallon enregistrent moins d’une victime par 100 km de route. Ces provinces sont suivies de près par Liège et Namur qui dénombrent 1,1 victimes.

C’est à Bruxelles-Capitale que l’on retrouve les communes ayant le plus d’accidents pour 100 km de route. 264,8 accidents par 100 km sont enregistrés pour la commune d’Ixelles, 249,3 pour Saint-Gilles et 209,5 pour Koekelberg.

C’est dans la commune de Molenbeek-Saint-Jean que l’on retrouve le plus de victimes par 100 km de route (17,2), suivie par Edegem avec 14,8 victimes et Koekelberg avec 13,5 victimes.


i La statistique des accidents de la circulation établie par Statbel concerne le accidents de la circulation routière avec lésions corporelles en Belgique faisant l'objet d'un procès-verbal de la police.

La première carte comptabilise le nombre total d’accidents lorsqu’au moins un véhicule motorisé a été impliqué pour 100 km de route par commune.

Par rapport aux victimes, il s’agit de la somme des tués sur place, des mortellement blessés et des blessés graves lorsqu’au moins un véhicule motorisé a été impliqué pour 100 km de route par commune.

Nous avons calculé le nombre de km de route par commune en utilisant les données du réseau routier d’Open Street Map (OSM) 2023 et nous les avons croisés avec les limites communales. Nous avons choisi d’avoir une classification des routes moins étendue et de nous concentrer aux autoroutes, routes principales et secondaires, petites routes, etc., qui sont de l’usage courant des véhicules motorisés. Pour cela nous avons supprimé les chemins inadaptés aux voitures comme les trottoirs, les pistes cyclables, chemins pour cavalier et autres petits chemins.

Ceci dit, la suppression des chemins inadaptés aux voitures ne veut pas dire que nos bases des données n’incluent pas des accidents avec piétons et cyclistes. Même si nous avons enlevé les pistes cyclables et les trottoirs du fichier OSM, un accident entre une voiture et un cycliste (ou piéton) se passe généralement dans un croissement ou carrefour. Pareil pour les piétons, c’est rare qu’un accident se passe sur le trottoir. La plupart de temps, c’est sur le passage piéton ou simplement en traversant la route.

Tableau
Graphiques
Content

Morts par 1.000 accidents

Tués par type d'usager

Bilan accidents mineurs

Geo accidents par 100km
Content
Geo victimes par 100km
Content
Géo localisation
Heatmap
SDG
Content

But et description sommaire

Depuis le 1er juillet 1926, la Direction générale Statistique – Statistics Belgium établit la statistique des accidents de la circulation. Pour ce faire, elle se base sur un formulaire qui doit être complété par les services de police lors de tout accident sur la voie publique ayant entraîné des lésions corporelles. Au fil du temps, ce formulaire a été réadapté plusieurs fois en fonction de l'évolution de la société et des phénomènes routiers.
 

Population étudiée

Accidents de la circulation routière avec lésions corporelles en Belgique faisant l'objet d'un procès verbal de la police.

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

Données administratives : relevés sur place de la police et enquête des parquets
 

Périodicité

Annuel.
 

Calendrier de publication

Disponibilité des résultats : 6 mois après la période de référence.
 

Définitions

Accident : un accident entre deux usagers de la route ou plus est considéré comme un seul accident. Seuls les accidents ayant eu lieu sur la voie publique et ayant fait des morts ou des blessés sont comptabilisés dans cette statistique. Ne sont donc pas pris en compte : les collisions et les accidents survenus sur terrain privé ou lors de compétitions sportives. Les accidents n’ayant entraîné que des dommages matériels ont cessé d’être comptabilisés depuis 1973.

Tué 30 jours: Toute personne décédée sur place ou endéans les 30 jours suivant la date de l’accident.

Blessé grave : toute personne blessée dans un accident de la circulation et dont l’état nécessite une hospitalisation de plus de 24 heures.

Blessé léger : toute personne blessée dans un accident de la circulation et à laquelle ne s’appliquent pas les qualificatifs de blessé grave ou de blessé mortellement.

Voiture: voiture voyageurs; voiture mixte; minibus; véhicule de camping.

Camionnette: camionnette.

Camion: camion; tracteur + semi-remorque; tracteur seul

Autobus: autobus ; autocar.

Cyclomoteur: cyclomoteur A (deux roues), cyclomoteur B (deux roues), cyclomoteur à 3 ou 4 roues

Motocyclette: motocyclette ne dépassant pas 400 cc; motocyclette de plus de 400 cc.

Bicyclette: bicyclette.

Piéton: personne handicapée en fauteuil roulant; piéton poussant un deux-roues; autre piéton.

Autre: tracteur agricole; trolleybus; cavalier; véhicule attelé; autre usager; inconnu; non disponible.

 

Remarques

Rupture de série : jusque novembre 2017, la police enregistrait une collision en chaîne à partir de 4 véhicules impliqués. Depuis, une collision en chaîne est enregistrée à partir de 3 véhicules impliqués.
 
Qualité des chiffresLes données relatives aux tués sont les données les plus fiables et les plus stables. En effet, il est plus que probable qu’un accident mortel fasse l’objet d’une intervention de la police ou du parquet. Par contre, les données relatives aux blessés légers sont très probablement sous-estimées, notamment en ce qui concerne les usagers faibles (piétons et cyclistes). Des études belges et internationales évaluent ainsi le taux d’enregistrement par la police à 90% pour les accidents mortels (les données des parquets nous permettent cependant d’améliorer ces résultats). Pour les victimes hospitalisées, il se situe aux alentours de 50% et atteint moins de 20% pour les personnes très légèrement blessées (non hospitalisées).

Les données de 2005 à 2017 ont été révisées par les services de police. En juin 2018, Statbel effectue une mise à jour des accidents de la route. Entre 2005 et 2017, on constate un nombre élevé des inconnus pour quelques variables importantes (agglomération, conditions de la route, conditions météorologiques, entre autres). Ce problème est moins présent pour les années les plus récentes. La publication la plus récente fait toujours foi.
 

Métadonnées