Structure de la population

La Belgique comptait 11.763.650 habitants au 1er janvier 2024

Population
La Belgique comptait 11.763.650 habitants au 1er janvier 2024

Au 1er janvier 2024, la population légale belge[1] comptait 11.763.650 habitants. Entre le 1er janvier 2023 et le 1er janvier 2024, la population belge s’est accrue de 66.093 habitants, soit de 0,57%. La croissance de la population est ainsi légèrement supérieure à la moyenne des 10 dernières années qui est de 0,53%. C’est ce que montrent les chiffres officiels de Statbel, l'office belge de statistique.

La croissance de la population en 2023 est due à un solde migratoire international positif (+66.349), dont l’impact sur la croissance a été réduit par le solde naturel négatif (–1.057). La guerre en Ukraine a encore eu un impact positif sur le solde migratoire international en 2023, bien que beaucoup moins prononcé qu'en 2022. L’ajustement statistique est limité[2] (+801).

Évolution de la population en Belgique

2023 a connu une croissance de la population de 0,57%, soit de 66.093 habitants. La croissance en 2023 est supérieure à la moyenne des 10 dernières années, soit 0,53%).

Le solde naturel, la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès, était à nouveau négatif en 2023 (-1.057). Le solde naturel est en baisse depuis plusieurs années, de sorte qu'un solde naturel négatif semble devenir la nouvelle norme. Un solde naturel négatif est réapparu en 2020 (-13.111). Cette année-là a été marquée par la pandémie de COVID-19, qui a particulièrement fait grimper le nombre de décès. Ensuite, un solde naturel négatif a, à nouveau, été observé en 2022 (-2.787). Avant cela, il fallait remonter au début des années ‘40 pour retrouver un solde naturel négatif. Le solde naturel présente cependant une tendance à la baisse depuis plusieurs années. Cette tendance à la baisse s'explique principalement par une tendance baissière du nombre de naissances, mais également par une tendance par à la hausse du nombre des décès suite au vieillissement de la population. 110.198 naissances et 111.255 décès ont été enregistrées au cours de l’année 2023.

Le solde migratoire international, la différence entre le nombre d’immigrations et le nombre d’émigrations, était positif en 2023 (+66.349). Un solde migratoire international positif est conforme aux attentes, mais le solde est légèrement plus positif que la moyenne des 10 dernières années. Cela peut s’expliquer par le nombre plus élevé d’immigrations internationales[3] en 2023: 194.887 immigrations ont été enregistrées. Le nombre légèrement plus élevé d’immigrations est en partie expliqué par les conséquences de la guerre en Ukraine: 13.702 immigrants (7,0%) ont en effet la nationalité ukrainienne. L'impact est donc toujours présent, mais il est beaucoup moins important que l'année précédente où 57.514 (24,6%) immigrants avaient la nationalité ukrainienne. En outre, 128.538 émigrations internationales[4] ont été enregistrées en 2023, ce qui est également élevé. Là encore, les personnes ayant la nationalité ukrainienne jouent un rôle important. En 2020 et 2021, 0,3% et 0,2% des émigrants, respectivement, avaient la nationalité ukrainienne. Cette proportion est passée à 4,6% en 2022 et à 5,9% en 2023.

La croissance de la population en 2023 en Belgique est donc due à un solde migratoire international positif, qui a compensé le solde naturel négatif et a entraîné une croissance de la population de 0,57%, soit de 66.093 habitants.

Evolution de la population en Région flamande

En 2023, la Flandre a connu une croissance de la population de 0,69%, soit de 46.963 habitants (comparé à une moyenne de 0,60% sur les 10 dernières années).

Le solde naturel était négatif en 2023 (-2.332). 62.338 naissances et 64.670 décès ont été enregistrés cette année-là.

Le solde migratoire international était positif en 2023 (+34.180). 94.715 immigrations et 60.535 émigrations ont été enregistrées cette année-là. Parmi les immigrants et émigrants, 8.249 et 5.062 respectivement avaient la nationalité ukrainienne.

Un troisième solde joue un rôle à tous les niveaux géographiques inférieurs à celui de la Belgique: le solde migratoire interne. Ce solde résume le nombre de déménagements au sein de la Belgique. Le solde migratoire interne, la différence entre les immigrations et les émigrations régionales, était positif en 2023 en Région flamande (+14.856). Il y a donc eu plus de déménagements d'une autre région vers la Flandre (38.057) que de déménagements depuis la Flandre vers une autre région (23.201).

La croissance positive de la population en Région flamande en 2023 est donc le résultat d'un solde migratoire interne positif et d'un solde migratoire international fortement positif, qui ont compensé un solde naturel négatif.

Évolution de la population en Région wallonne

Une croissance de la population de 0,29%, soit de 10.708 habitants, a été observée en Wallonie en 2023 (comparé à une moyenne de 0,33% sur les 10 dernières années).

Le solde naturel était négatif en 2023 (-4.129). 33.873 naissances et 38.002 décès ont été enregistrés cette année-là.

Le solde migratoire international était positif en 2023 (+10.726). 44.006 immigrations et 33.280 émigrations ont été enregistrées cette année-là. Parmi les immigrants et émigrants, 2.417 et 1.625 respectivement avaient la nationalité ukrainienne.

Le solde migratoire interne était positif (+3.896). En 2023, il y a donc eu plus de déménagements d'une autre région vers la Wallonie (24.548) que de déménagements de la Wallonie vers une autre région (20.652).

La croissance démographique en Wallonie en 2023 est donc le résultat d’un solde migratoire interne positif et d’un solde migratoire international positif. Ces soldes migratoires ont compensé un solde naturel négatif.

Evolution de la population dans la Région de Bruxelles-Capitale

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, 2023 s’est caractérisée par une croissance de la population de 0,68%, soit de 8.422 habitants (comparé à une moyenne de 0,73% sur les 10 dernières années).

Bruxelles a été la seule région dans laquelle le solde naturel est resté positif en 2023 (+5.404). 13.987 naissances et 8.583 décès ont été enregistrés cette année-là. Malgré un solde naturel toujours positif, une tendance à la baisse de ce solde est également observée à Bruxelles. La diminution est également due à une tendance à la baisse du nombre de naissances.

Le solde migratoire international était positif en 2023 (+21.443). 56.166 immigrations et 34.723 émigrations ont été enregistrées cette année-là. Parmi les immigrants et émigrants, 3.036 et 954 respectivement avaient la nationalité ukrainienne.

Le solde migratoire interne était négatif (-18.752). En 2023, il y a donc eu moins de déménagements d'une autre région vers Bruxelles (25.023) que de déménagements de Bruxelles vers une autre région (43.775).

La croissance démographique en Région de Bruxelles-Capitale en 2023 est donc le résultat d’un solde naturel positif et d’un solde migratoire internationale positif. Ces soldes ont compensé un solde migratoire interne négatif.

Evolution de la population dans les provinces

La province qui a connu la croissance la plus élevée en Belgique en 2023 était à nouveau la province d’Anvers, avec une croissance démographique de 0,81%. Les quatre autres provinces du top cinq se trouvent toutes en Région flamande. On retrouve en 2e position le Brabant flamand (0,78%), suivi par la Flandre orientale (0,68%), le Limbourg (0,57%) et la Flandre occidentale (0,52%).

Les cinq provinces enregistrant les plus faibles croissances se trouvent en Région Wallonne. Ces provinces enregistrent également toutes une croissance démographique positive: Luxembourg (0,40%), Namur (0,33%), Liège (0,32%), le Brabant wallon (0,29%) et enfin le Hainaut (0,23%).

Mouvement de la population en 2023 en Belgique, dans les régions et les provinces

Lieu de résidence  Population au 1er janvier 2023  Solde naturel  Solde du mouvement migratoire interne  Solde du mouvement migratoire international  Ajustement statistique  Croissance totale  Population au 1er janvier 2024 
Belgique 11.697.557 -1.057 / +66.349 +801 +66.093 11.763.650
Région de Bruxelles-Capitale 1.241.175 +5.404 -18.752 +21.443 +327 +8.422 1.249.597
Région flamande 6.774.807 -2.332 +14.856 +34.180 +259 +46.963 6.821.770
Région wallonne 3.681.575 -4.129 +3.896 +10.726 +215 +10.708 3.692.283
Communauté germanophone 79.383 -48 -117 +266 -5 +96 79.479
Province d’Anvers 1.910.952 +1.728 +610 +13.071 +161 +15.570 1.926.522
Province de Limbourg 895.030 -862 +1.170 +4.700 +60 +5.068 900.098
Province de Flandre orientale 1.561.316 -762 +4.741 +6.639 +68 +10.686 1.572.002
Province du Brabant flamand 1.187.483 +390 +5.110 +3.910 -120 +9.290 1.196.773
Province de Flandre occidentale 1.220.026 -2.826 +3.225 +5.860 +90 +6.349 1.226.375
Province du Brabant wallon 412.934 -265 +1.032 +466 -37 +1.196 414.130
Province de Hainaut 1.356.895 -2.278 +2.903 +2.378 +176 +3.179 1.360.074
Province de Liège 1.115.518 -1.051 -403 +4.884 +90 +3.520 1.119.038
Province de Luxembourg 293.967 +42 -493 +1.607 +23 +1.179 295.146
Province de Namur 502.261 -577 +857 +1.391 -37 +1.634 503.895

 

Téléchargements

 

 

 

 


  1. Les données utilisées proviennent du Registre national. Le chiffre officiel de la population ne prend pas en compte le registre d’attente des demandeurs d’asile, c’est-à-dire les personnes ayant une demande d’asile en cours de traitement (loi du 24 mai 1994 créant un registre d'attente pour les étrangers qui se déclarent réfugiés ou qui demandent la reconnaissance de la qualité de réfugié). Les chiffres publiés par Eurostat, par contre, comprennent une estimation des personnes inscrites au registre d’attente.
  2. Un nombre limité d'enregistrements au Registre national sont effectués tardivement ou ne sont pas corrects. Par conséquent, la croissance démographique observée (différence entre la population au 1er janvier 2024 et celle au 1er janvier 2023) ne correspond pas à 100% au solde obtenu sur la base des naissances, des décès et des migrations. L'ajustement statistique s’élève cette année à +801 unités au niveau belge. Il indique que les données sont de bonne qualité.
  3. Les immigrations internationales se composent de trois mouvements:
    1. l’immigration internationale classique,
    2. les changements de registre (entrées) (transfert du registre d’attente au registre des étrangers) et
    3. une réinscription (à la suite d'une radiation d’office).
  4. Les émigrations internationales se composent de trois mouvements:
    1. l’émigration internationale classique,
    2. les changements de registre (sorties) (transfert vers le registre d'attente) et
    3. les radiations d’office.
Evolution
Content
Pyramide des âges
Content
Population 2014-2024
Sexe et âge
Etat civil

But et description sommaire

La structure de la population recouvre des statistiques relatives à la population et aux caractéristiques de cette population. Il s’agit du nombre d’habitants et des caractéristiques suivantes: sexe, âge, résidence, état civil, nationalité et ménages.
Cette statistique est consacrée à la population résidente, telle qu’inscrite au Registre national des personnes physiques (RNPP), au 1er janvier de la période de référence concernée. La population belge comprend les Belges et les non-Belges admis ou autorisés à s’établir ou à séjourner sur le territoire mais ne comprend pas les non-Belges séjournant pendant moins de trois mois sur le territoire, les demandeurs d’asile et les non-Belges en situation irrégulière.
Les caractéristiques de la population sont disponibles dans le RNPP, qui est géré par le SPF Intérieur.  Le RNPP est un système d'information qui assure l'enregistrement, le stockage et la communication des données d'identification des personnes. Ces données sont collectées par les communes (et l'Office des Étrangers pour certaines catégories). Les informations dans le registre national sont organisées en « types d'information » (TI), à savoir les différents éléments des données légales. La structure de la population est déterminée sur la base de ces types d’information. Statbel est en effet autorisé a recevoir certains TI issus du Registre national afin de pouvoir ainsi remplir ses missions statistiques. 

Description des caractéristiques de la population

Sexe : est l’une des données de base qui sont collectées immédiatement lors de la première inscription et fait partie du TI000.  Remarque :  en cas de changement de sexe, l'ancien dossier de la personne est annulé complètement et un dossier entièrement neuf est constitué. Par conséquent, une personne qui change de sexe aura, dès le jour du changement officiel, ce nouveau sexe depuis sa naissance.

Age : la date de naissance est, tout comme le sexe, collectée immédiatement lors de la première inscription et fait partie du TI000. L'âge est calculé comme étant l'âge atteint, sur la base de la date de naissance, au 1er janvier de l'année de référence concernée.

Résidence : la commune de la résidence principale est disponible dans TI001. L’adresse de la résidence principale (code postal, code de rue,  numéro de maison et numéro de boîte) est disponible dans TI020. Le RNPP définit la résidence principale comme suit : le lieu où vivent habituellement les membres d'un ménage composé de plusieurs personnes, unies ou non par des liens de parenté, ou le lieu où vit habituellement une personne isolée. 

Secteur statistique : le secteur statistique dans lequel la personne vit est déterminé sur la base de l’adresse (TI020) reprise dans le RNPP. Pour le déterminer, on effectue un couplage avec d'autres bases de données, qui contiennent toutes les adresses liées à leurs coordonnées géographiques : par exemple CRAB (Flandre), URBIS (Bruxelles) et PICC (Wallonie). Ces coordonnées sont ensuite utilisées pour déterminer dans quel secteur statistique se situe une adresse.

L’état civil : l’état civil est collecté dans TI120. Nos statistiques distinguent quatre états: célibataire, marié, divorcé et veuf.

Nationalité : la nationalité est disponible dans TI031. Quand on parle de nationalité, il s’agit de la nationalité de la personne au 1er janvier de l’année de référence. Il est important de noter que les personnes ayant une double nationalité ne sont comptées qu'une seule fois. Si l'une de ces nationalités est la nationalité belge, elles sont considérées comme personnes de nationalité belge et la deuxième nationalité n'est pas prise en compte. 
Les variantes de la variable nationalité sont la première nationalité et le pays de naissance. La première nationalité est aussi enregistrée dans le TI0031. Ce TI contient en effet tout l’historique des nationalités de chacun. La première nationalité est la nationalité que l’on possédait lors de la première inscription en Belgique. Le lieu de naissance est collecté dans le TI100. Il contient des informations sur la commune dans laquelle l’on est né. Si la personne est née à l’étranger, ce TI contient le code du pays concerné.

Ménages : les informations relatives aux ménages sont collectées dans deux TI distincts: TI140 contient les personnes de référence des ménages et TI141 les relations de tous les membres du ménage vis-à-vis de la personne de référence. Ce dernier TI contient également des informations qui indiquent s’il s’agit d’un ménage privé ou d’un ménage collectif. Statbel a développé un algorithme qui utilise ces informations pour déterminer (a) le type de ménage et (b) la position de chaque membre du ménage au sein du ménage. On peut par ailleurs en déduire également la taille du ménage. 
 

Métadonnées