Open Data

Les open data sont des données publiques à caractère non personnel, qui sont informatisées, répondent aux normes du format ouvert et peuvent être réutilisées gratuitement. . Tout le monde peut utiliser gratuitement ces open data, à des fins aussi bien commerciales que non commerciales.

Nous commençons par une centaine de sets de données et nous élargissons régulièrement notre offre. Les nouveaux sets de données sont annoncés sur cette page et dans notre newsletter.

Datasets

  • Secteurs statistiques
  • Population
  • Structure de la population
Période: 2015
TéléchargerTXT (ZIP) XLSX
  • Secteurs statistiques
  • Population
  • Structure de la population
Période: 2013
TéléchargerTXT (ZIP) XLSX
  • Secteurs statistiques
  • Population
  • Structure de la population
Période: 2016
TéléchargerTXT (ZIP) XLSX
  • Secteurs statistiques
  • Population
  • Structure de la population
Période: 2011
TéléchargerTXT (ZIP) XLSX
  • Secteurs statistiques
  • Population
  • Structure de la population
Période: 2014
TéléchargerTXT (ZIP) XLSX
  • Secteurs statistiques
  • Population
  • Structure de la population
Période: 2012
TéléchargerTXT (ZIP) XLSX
  • Ménage
  • Revenus fiscaux
  • Secteurs statistiques
Période: 2005-2015
TéléchargerXLSX TXT (ZIP)
  • Prix à la consommation
  • Prix à la consommation
Période: 1920-2017
TéléchargerTXT (ZIP) XLSX
  • Prix à la consommation
  • Prix à la consommation
Période: 1998-2017
TéléchargerXLSX TXT (ZIP)
  • Population
  • Mortalité
Période: 2008-2016
TéléchargerXLSX TXT (ZIP)

A propos d'open data

Les open data sont des données publiques à caractère non personnel, qui sont informatisées, répondent aux normes du format ouvert et peuvent être réutilisées gratuitement. Il s'agit principalement de données des autorités publiques qui sont collectées dans le cadre d'une tâche publique et avec des moyens publics.

Il n'est pas possible d'ouvrir l'accès à toutes les données. Dans ce portail, la DG Statistique ne met à disposition que les sets de données dont la conformité aux règles prévues par la loi statistique et la loi sur la protection de la vie privée a été vérifiée. La DG Statistique assure ainsi une protection optimale des données à caractère personnel.

Permettre à la communauté de réutiliser les données de pouvoirs publics collectées à l'aide de moyens provenant de la communauté est une évolution logique.

  • Ouvrir l'accès aux open data permet de les combiner ou de les intégrer à des données provenant d'autres organismes publics et de prestataires privés, ce qui augmente la transparence et améliore la qualité du service.
  • Les open data peuvent contribuer à améliorer la communication car elles sont faciles à utiliser pour créer des infographies et deviennent ainsi accessibles au grand public.
  • En ouvrant l'accès à ces données, la DG Statistique souhaite également stimuler l'économie créative.

Par cette initiative, la DG Statistique s'inscrit dans le prolongement de la nouvelle stratégie fédérale en matière d'open data ainsi que des tendances similaires qui se dessinent en Europe et dans le reste du monde.

Nous invitons tout le monde à découvrir ces sets de données!

Ils peuvent être utilisés par les entreprises (informatiques), les journalistes, les développeurs, les organisations, les autorités publiques comme par les citoyens.

Chacun est libre de développer des applications, des visualisations, des apps, ... à partir des open data que la DG Statistique met à disposition. Leur réutilisation est gratuite mais vous êtes lié à une licence. Cette licence (PDF, 114.75 Kb) contient les conditions d'utilisation (mention de la source et date de publication) mais garantit la sécurité juridique des réutilisateurs.

Cette technologie encore peu répandue dans les INS devrait nous permettre de structurer certaines de nos données de façon à ce qu'elles intègrent le Web des données, sorte de banque de données mondiale ouverte à tous.

Dans le Web de données, un fichier, une enquête, une personne, une commune ….est un concept que l’on peut identifier par un URI. Nous verrons comment créer ou ré-utiliser des URI existantes et comment, à l’aide de RDF, former des phrases « sujet-prédicat-objet » (aussi appelé « triplet ») qui lient ces concepts.

Pour les prédicats, il existe des vocabulaires standards permettant de créer des phrases pouvant être facilement interprétées par des agents logiciels. Certains vocabulaires sont particulièrement utiles pour les statisticiens. Notamment pour former des catalogues de données (StatDcat), des fichiers de nomenclatures (SKOS) et des fichiers de méta-données (Disco) ou des données (rdf data cube vocabulary).

Nous verrons qu’il existe de grandes banques de données LOD comme DBPedia, Wikidata, Geonames. Ces banques de données nous fournissent un nombre très important d’URI que nous pouvons ré-utiliser dans nos phrases.

Enfin, nous verrons qu’il existe des outils pour exploiter ou maintenir des banques de données LOD (SPARQL, Wikibase, …).

Linked open data presentation

Avez-vous des questions sur les open data, des suggestions de sets de données ou des idées d'application ou de visualisation? Faites-le nous savoir: statbel.opendata@economie.fgov.be