Dépenses pour la protection de l'environnement

L’industrie a dépensé un milliard pour la protection de l'environnement en 2019

Environnement
L’industrie a dépensé un milliard pour la protection de l'environnement en 2019

En 2019, les dépenses totales des industries extractives et manufacturières pour la protection de l'environnement se sont élevées à un peu moins d'un milliard d'euros.

Les dépenses courantes de l'industrie (coût de la main-d'œuvre, paiement des loyers, consommation d'énergie, etc.) en matière d'environnement s'élevaient à un peu moins de 600 millions d'euros.

Le total des investissements s'est élevé à 402 millions d'euros.
Il s’agissait pour 62% d’investissements intégrés ou des dépenses en capital pour créer ou adapter des technologies (existantes) afin de prévenir la pollution à la source.
Les 38% restants étaient des investissements "en bout de chaîne" ou des dépenses en capital (méthodes, techniques, etc.) destinés à capter et à éliminer la pollution générée par les activités d'exploitation de l'entreprise.


Rupture de série statistique, voir documentation

Tableau 1
Content

Dépenses courantes de l'industrie pour la protection de l'environnement

Millions d'euros

Dépenses courantes 2015 2016 2017 2018 2019
Total industrie 542,7 515,5 483,6 607,6 596,6
Industries extractives 4,1 2,1 1,7 1,1 2,1
Industries agricoles et alimentaires 43,7 36,1 35,1 39,5 37,2
Industrie textile, habillement, cuir, chaussures 4,9 3,7 3,7 3,4 3,1
Travail du bois et fabrication d'articles en bois 2,2 1,9 1,5 0,7 0,7
Industrie du papier et du carton; édition et imprimerie 14,0 13,3 5,5 3,6 2,7
Cokéfaction, raffinage 65,4 57,7 59,1 49,5 64,0
Industrie chimique, du caoutchouc et des plastiques 164,2 158,0 146,0 132,6 91,9
Fabrication d'autres minéraux non métalliques 12,6 11,6 7,6 13,3 14,0
Métallurgie 27,1 25,4 18,6 16,8 17,7
Travail des métaux, fabrication métallique, électrique, électronique et de matériel de transport et fabrication de meubles 27,0 22,7 19,6 17,3 16,3
Production et distribution d'électricité, gaz, vapeur; 177,5 183,1 185,2 329,9 346,7
Source: Statistics Belgium
Les dépenses courantes de l'industrie pour la protection de l'environnement comprennent les coûts de la main-d'oeuvre, le paiement des loyers, la consommation énergétique, etc. dont l'objectif principal est de prévenir, réduire, traiter ou éliminer la pollution de l'environnement.
Nace_ten à partir de 2018
2015 - 2017: les codes NACE Rev. 2 utilisés sont du 5 au 36 Nace_ten à partir de 2018
Tableau 2
Content

Dépenses totales de l'industrie extractive et manufacturière pour la protection de l'environnement

Millions d'euros courants 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Dépenses totales (5) = (3) + (4) 810,5 762,7 1003,3 930,7 1015,5 1038,5 998,9
Dépenses courantes (4) 517,3 546,4 542,7 515,5 483,6 607,6 596,6
Investissement total (3) = (1) + (2) 293,2 216,3 460,6 415,1 532,0 430,9 402,3
Investissement en fin de cycle (end of pipe) (2) 105,9 88,4 115,9 136,5 132,4 136,2 151,6
Investissement integré (integrated technology) (1) 187,3 127,8 344,7 278,6 399,5 294,7 250,7
Source: Statistics Belgium
Total industrie: les codes NACE Rév. 2 utilisés sont du 5 au 36 0
Nace_ten à partir de 2018
Tableau 3
Content

Dépenses totales pour la protection de l'environnement

Millions d'euros courants Investissement en fin de cycle Investissement integré Dépenses courantes Dépenses totales
2017 2018 2019 2017 2018 2019 2017 2018 2019 2017 2018 2019
Total industrie 132,4 136,2 151,6 399,5 294,7 250,7 483,6 607,6 596,6 1.015,5 1.038,5 998,9
Industries extractives - - 3,2 - - - 1,7 1,1 2,1 1,7 1,1 5,3
Industries agricoles et alimentaires 30,6 11,6 11,3 27,7 21,0 23,8 35,1 39,5 37,2 93,4 72,2 72,3
Industrie textile, habillement, cuir, chaussures 0,9 0,6 0,2 0,9 0,6 1,6 3,7 3,4 3,1 5,4 4,6 5,0
Travail du bois et fabrication d'articles en bois - - - - - - 1,5 0,7 0,7 1,5 0,7 0,7
Industrie du papier et du carton; édition et imprimerie 1,7 - - 5,1 2,1 4,4 5,5 3,6 2,7 12,4 5,7 7,1
Cokéfaction, raffinage 9,3 - - 156,1 61,9 15,6 59,1 49,5 64,0 224,4 111,4 79,6
Industrie chimique, du caoutchouc et des plastiques 22,5 46,2 50,8 68,8 76,9 63,5 146,0 132,6 91,9 237,3 255,6 206,3
Fabrication d'autres minéraux non métalliques 5,3 17,0 7,7 6,5 7,3 6,9 7,6 13,3 14,0 19,5 37,5 28,5
Métallurgie 8,1 3,5 23,4 29,9 11,4 9,0 18,6 16,8 17,7 56,6 31,6 50,2
Travail des métaux, fabrication métallique, électrique, électronique et de matériel de transport et fabrication de meubles 3,0 1,3 2,1 31,1 7,1 7,2 19,6 17,3 16,3 53,7 25,7 25,6
Production et distribution d'électricité, gaz, vapeur; 50,4 46,8 52,0 72,6 103,3 117,5 185,2 329,9 346,7 308,2 480,0 516,3
Données confidentielles masquées
Source: Statistics Belgium

But et description sommaire

Le thème environnement et économie aborde d'une part, les dépenses environnementales des entreprises et des pouvoirs publics et analyse d'autre part, l’environnement en tant que secteur économique..

Population étudiée

Etat belge

Périodicité

Annuelle.

Calendrier de publication

Résultats disponibles 2 ans après la période de référence

Rupture de série statistique à partir de l'année de référence 2018

Jusque l’année de référence 2017, Statbel considérait l’entreprise comme étant égale à l’unité légale. Toutefois, dans une économie mondialisée, cette approche ne permettait pas toujours de faire en sorte que les statistiques sur les entreprises reflètent la réalité, les entreprises étant de plus en plus souvent structurées en groupes de sociétés. Considérer qu’une entreprise = une unité légale posait problème lorsque l’on voulait décrire une réalité économique ou observer un acteur économique autonome dans ses décisions et agissant sur le marché.

Afin de remédier à ce problème, rencontré par beaucoup de pays européens, une définition plus précise de l’entreprise a été proposée par le réseau du système statistique européen (ESSnet):

Une unité statistique entreprise est une unité organisationnelle orientée vers le marché qui bénéficie d'un degré suffisant d'autonomie dans la prise de décision. Une entreprise exerce une ou plusieurs activités sur un ou plusieurs sites. Des données statistiques significatives peuvent être rassemblées au niveau de cette unité. L'entreprise peut correspondre à une unité légale unique (non contrôlée par une autre unité légale), à un groupe d'entreprises en tant qu'ensemble d'unités légales sous contrôle commun, ou à une partie autonome d'un groupe d'entreprises.

Statbel a pris la décision d’implémenter cette nouvelle définition à partir de l’année de référence 2018, ce qui entraîne une rupture de série statistique. Nous publions ici pour la première fois les résultats de l’enquête structurelle sur base de cette nouvelle définition.

Definitions

Activité économique (NACE-BEL) : Nomenclature officielle avec un ´X´ en fin de libellé lorsque l´information n´est que sur 4 positions.

Indice de bien-être économique durable : L'ISEW est un produit intérieur brut (PIB) ajusté de manière à mieux refléter le bien-être économique réel, tel que vécu par la population. Le PIB standard ne tient en effet pas compte des apports du travail bénévole, en particulier le travail ménager, ni de la production de biens et services par l'Etat. Aux dépenses des ménages classiquement prises en compte dans le calcul du PIB sont donc ajoutés une estimation de la valeur du travail ménager et de la valeur des services publics. Par contre, toute dépense « défensive » comme lutter contre l’insécurité n’augmente pas réellement le bien-être, mais ne fait que le maintenir. Ces dépenses sont donc retranchées. Enfin le PIB ne tient pas compte des inégalités, ce que corrige l’ISEW : si les inégalités augmentent, le bien-être économique réel des gens diminue. Enfin, le PIB est aveugle aux conséquences économiques à long terme: Une croissance économique peut se faire au détriment du capital environnemental laissé aux générations futures. L’ISEW corrige ce biais en déduisant la dépréciation de l’environnement.

Créations d'entreprises dans le secteur environnemental : NACE rev 1 : 2003-2007 (Nace= 14.50+23.30+24.15+37+51.57+90) Pour 2008 - 2011, les Nace Rev. 2 utilisées sont 37 + 38 + 39 + 46.77 : Créations d'entreprises assujetties à la tva

Radiations d'entreprises dans le secteur environnemental ; NACE rev 1 : 2003-2007 (Nace= 14.50+23.30+24.15+37+51.57+90) Pour 2008 - 2011, les Nace Rev. 2 utilisées sont 37 + 38 + 39 + 46.77 : Radiations d'entreprises assujetties à la tva

Entreprises actives dans le secteur environnemental : NACE rev 1 : 2003-2007 (Nace= 14.50+23.30+24.15+37+51.57+90) Pour 2008 - 2011, les Nace Rev. 2 utilisées sont 37 + 38 + 39 + 46.77 : Assujettis tva actifs (au 31 décembre)

Nombre de personnes occupées dans le secteur environnemental : NACE rev 1 : 2003-2007 (Nace= 14.50+23.30+24.15+37+51.57+90) Pour 2008 - 2011, les Nace Rev. 2 utilisées sont 37 + 38 + 39 + 46.77 : Nombre de personnes occupées

Dépenses des administrations publiques pour la protection de l'environnement selon le type d'administration : État fédéral

Communautés et régions

Administrations locales

Total consolidé

Dépenses des administrations publiques pour la protection de l'environnement selon le type de dépense : Investissements (Formation brute de capital fixe + acquisitions moins cessions d'actifs non financiers non produits) Transferts en capital (consolidés) Rémunération des salariés Subventions

Dépenses totales pour la protection de l'environnement par l'industrie, par type de dépense (investissements, dépenses courantes), par secteur et par domaine environnemental (air, eau, déchets) : Total général des investissements et dépenses courantes par l'industrie (à l'exclusion des entreprises sans employés (ex. les indépendants)).

Secteur environnemental (eco-entreprises) : Chiffre d’affaires, total des achats de biens et de services, investissement brut en biens corporels et nombre de personnes occupées.

Métadonnées