Ecart salarial

L’écart salarial entre homme et femme s’élève à 5,8% en 2019

Emploi & formation
L’écart salarial entre homme et femme s’élève à 5,8% en 2019

En moyenne, les femmes gagnent un salaire horaire inférieur de 5,8% à celui des hommes.

C’est ce qui ressort du calcul de l’écart salarial entre les hommes et les femmes, harmonisé au niveau européen, pour l’année 2019, publié par Statbel, l'office belge de statistique.

Pourtant, la Belgique affiche de meilleurs résultats que la plupart des autres pays européens en ce qui concerne l'égalité des salaires horaires entre les femmes et les hommes.

L’écart salarial moyen au niveau européen s’élève à 14,1%. Seuls le Luxembourg (1,3%), la Roumanie (3,3%), et l'Italie (4,7%) affichent de meilleurs résultats que la Belgique.

Depuis 2010, l’écart salarial en Belgique s’est replié de 10,2% à 5,8%. La moyenne européenne a diminué dans une moindre mesure : de 15,8% en 2010 à 14,1% en 2019.

Voici les évolutions dans le top 10 des pays présentant la plus faible inégalité salariale

   2010 %  2019 %
1 Slovénie 0,9 Luxembourg 1,3
2 Pologne 4,5 Roumanie 3,3
3 Italie 5,3 Italie 4,7
4 Croatie 5,7 Belgique 5,8
5 Malte 7,2 Slovénie 7,9
6 Luxembourg 8,7 Pologne 8,5
7 Roumanie 8,8 Croatie 10,1
8 Belgique 10,2 Hongrie 10,6
9 Lituanie 11,9 Malte 11,5
10 Portugal 12,8 Suède 11,6
Ecart salarial
Content

Ecart salarial entre les sexes = (salaire horaire hommes - salaire horaire femmes) / salaire horaire hommes
* Grèce et Irlande : chiffres de 2018

Téléchargements

L'écart salarial entre les sexes représente la différence entre le salaire horaire brut moyen des femmes et des hommes, exprimé en pourcentage du salaire horaire moyen des hommes. La formule qui l'exprime est la suivante :

Écart salarial entre les sexes = (salaire horaire hommes - salaire horaire femmes) / salaire horaire hommes

L'écart salarial entre les sexes est calculé sur la base de l’enquête sur les salaires. La population statistique est composée de tous les salariés actifs dans des entreprises:

  • qui comptent au minimum 10 salariés;
  • dont l’activité économique principale relève des sections B à S (-O) de la NACE Rev 2.

Il n’y a aucune limitation d’âge ou de temps de travail. L’écart salarial entre les sexes comprend donc aussi bien les travailleurs à temps plein que les travailleurs à temps partiel.

Le concept salarial utilisé comprend les heures supplémentaires rémunérées ainsi que les primes qui sont versées à chaque période de paie. Il s’agit, par exemple, des primes pour le travail de nuit ou de week-end. Les primes versées à titre exceptionnel, comme le treizième mois ou le double pécule de vacances, en sont exclues.

Tous les États membres de l'UE utilisent les mêmes concepts et méthodes harmonisés pour calculer l'écart salarial entre les sexes. Cela nous permet de comparer la situation belge avec l'écart salarial dans les autres États membres de l'UE.