Niveau d’instruction

29,9% de la population a un diplôme de l’enseignement supérieur

Emploi & formation
Onderwijsniveau

13,9% de la population belge de 15 ans et plus ne possède aucun diplôme ou uniquement un diplôme de l’enseignement primaire. Un cinquième de la population a seulement un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur.

L’enseignement secondaire supérieur est le niveau d’instruction le plus élevé pour 35,7% de la population. 29,9% de la population a un diplôme de l’enseignement supérieur. La plupart des diplômes de l’enseignement supérieur sont des diplômes de l’enseignement non universitaire de type court ou bacheliers professionnels. La part de ces diplômes est supérieure chez les femmes que chez les hommes. Chez les hommes par contre, les diplômes de type long sont plus populaires que chez les femmes.

Le niveau d’instruction de la population belge a fortement augmenté entre 1986 et 2016. En 1986, 65,1% des hommes et 71,2% des femmes de 15 ans et plus détenaient tout au plus un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur. Au cours des dernières décennies, ce pourcentage de personnes peu qualifiées a baissé tant chez les hommes que chez les femmes pour passer sous la barre des 40 %. Chez les deux sexes, ce recul s’est traduit par une hausse du nombre de personnes moyennement et hautement qualifiées.

La progression la plus significative est à mettre à l’actif des femmes titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur. En 1986, 11,1% des femmes de 15 ans et plus détenaient un diplôme de l’enseignement supérieur. En 2016, le pourcentage de femmes hautement qualifiées a grimpé à 31,1%. La part de femmes hautement qualifiées dépasse le pourcentage d’hommes hautement qualifiés (28,7%). Enfin, en 2016, 38,1% des hommes et 33,5% des femmes étaient en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur sans avoir achevé d’études supérieures.

En Belgique, 45,6% des 30-34 ans détenaient un diplôme de l’enseignement supérieur en 2016. La Belgique se situe ainsi largement au-dessus de la moyenne européenne, qui s’élève à 39,1%. Les femmes enregistrent de bien meilleurs résultats que les hommes dans ce domaine. En Belgique, 50,7% des femmes âgées de 30 à 34 ans sont titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur, contre 40,4% des hommes de la même tranche d’âge.

Sur la base de l’indicateur ci-dessus, Eurostat examine si tous les États membres ont atteint l’important objectif européen selon lequel, à l’horizon 2020, 40% des Européens âgés de 30 à 34 ans doivent avoir obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur ou assimilé. Notre pays y est déjà parvenu, tout comme la plupart de nos pays voisins.

Graphique
Content

niveauenseignement.png

Niveau d'enseignement
Enseignement supérieur
Content

Pourcentage des 30-34 ans qui ont obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur

Belgique 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Total 35,2% 35,2% 35,2% 37,7% 39,9% 39,2% 41,4% 41,5% 42,9% 42,0% 44,4% 42,6% 43,9% 42,7% 43,8% 42,7% 45,6%
Hommes 33,3% 32,6% 31,5% 34,2% 35,8% 35,1% 36,6% 36,6% 37,4% 36,4% 39,0% 37,1% 37,1% 36,2% 37,4% 36,7% 40,4%
Femmes 37,2% 37,9% 39,0% 41,3% 44,1% 43,5% 46,2% 46,4% 48,6% 47,7% 50,0% 48,1% 50,7% 49,3% 50,2% 48,7% 50,7%
Région de Bruxelles-Capitale 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Total 43,9% 40,5% 42,8% 46,2% 47,4% 49,8% 47,8% 47,6% 48,4% 43,5% 48,7% 47,8% 46,4% 45,8% 47,5% 48,4% 51,9%
Hommes 41,2% 40,3% 40,1% 47,3% 45,5% 49,1% 46,1% 45,5% 44,3% 42,3% 48,0% 49,4% 43,5% 40,7% 45,0% 47,1% 49,8%
Femmes 46,8% 40,7% 45,7% 45,0% 49,4% 50,6% 49,6% 49,7% 52,7% 44,6% 49,4% 46,2% 49,3% 50,7% 49,9% 49,7% 54,0%
Région flamande 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Total 36,4% 36,4% 36,2% 37,5% 40,7% 40,0% 42,7% 42,0% 43,6% 43,1% 45,0% 42,3% 45,3% 44,1% 44,8% 43,2% 47,3%
Hommes 34,9% 33,8% 32,4% 33,0% 36,0% 35,5% 37,3% 36,9% 37,7% 35,8% 38,6% 35,4% 37,5% 37,1% 37,7% 36,0% 40,6%
Femmes 38,0% 39,1% 40,1% 42,2% 45,5% 44,6% 48,3% 47,2% 49,7% 50,6% 51,4% 49,3% 53,3% 51,1% 52,0% 50,4% 54,0%
Région wallonne 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Total 30,0% 31,2% 30,7% 34,9% 35,7% 33,9% 36,5% 38,0% 39,3% 39,4% 41,5% 40,5% 40,0% 38,9% 40,1% 39,1% 39,6%
Hommes 27,6% 27,6% 26,7% 31,5% 31,7% 28,9% 31,5% 32,5% 33,8% 34,9% 35,6% 34,4% 33,4% 32,3% 33,2% 33,2% 35,9%
Femmes 32,5% 34,8% 34,7% 38,4% 39,9% 38,9% 41,5% 43,6% 44,9% 43,9% 47,5% 46,7% 46,7% 45,5% 47,1% 45,0% 43,2%
Téléchargements

Enquête sur les forces de travail (EFT)

But et description sommaire

L'enquête sur les forces de travail (EFT) est une enquête socio-économique par sondage menée auprès des ménages Son but principal est de classer la population en âge de travailler (15 ans et plus) en trois groupes (personnes occupées, chômeurs et inactifs), et de fournir des données descriptives et explicatives sur chacune de ces catégories. Cette enquête est également réalisée dans les autres États membres de l’UE et est coordonnée par EUROSTAT, le service statistique de l'Union européenne. En Belgique, l'EFT est organisée par la Direction générale Statistique du SPF Economie. Le but est d’obtenir des informations comparables au niveau européen notamment pour ce qui concerne les taux d’emploi et de chômage au sens des définitions du Bureau international du Travail (BIT), mais également de collecter et de diffuser des données non disponibles par ailleurs. Il s'agit par exemple de la mobilité des travailleurs, des motifs du temps partiel, des différentes formes de travail à temps partiel, de la profession, du niveau d’éducation de la population en âge de travailler,...

Population étudiée

Les membres des ménages privés, âgés de 15 ans ou plus.

Base de sondage

Données démographiques du Registre national.

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

Les informations sont recueillies par voie d'entretiens en face-à-face. Depuis 2017 suivent ensuite encore trois enquêtes de suivi (plus courtes) auxquelles les ménages répondent via web ou par téléphone.

Les ménages ne comportant que des personnes inactives âgées de plus de 64 ans peuvent aussi être interrogés par téléphone.

Chaque année, environ 47 000 ménages reçoivent un courrier leur demandant de participer à cette enquête.

Taux de réponse

Le taux de réponse est supérieur à 75%.

Périodicité

Trimestrielle.

Calendrier de publication

Disponibilité des résultats : environ 3 mois après la fin de la période de référence.

Formulaires

Métadonnées

Méthodologie enquêtes

Réglementation

onderwijsniveau.svg

Avez-vous des questions sur ce thème?