Coût de la main-d'oeuvre

Tableau
Content

Coût de la main-d'œuvre et heures travaillées par secteur (2012)

par secteur (a) Total Industrie Services
NACE B – N et P-S NACE B - F NACE G - N NACE P - S
Coût de la main-d'œuvre (b)
Par heure effectuée 38 41 39 33
Par ETP (c) par mois 4.096 4.996 5.038 3.726
Par ETP (c) par année 49.156 59.948 60.454 44.710
(a) le secteur de l'unité locale
(b) Résultats basés sur un échantillon tiré auprès des unités locales des entreprises d'au moins 10 travailleurs. Ces résultats ont été établis suivant l'activité et la région de l'unité locale et la taille de l'entreprise dont dépend l'unité locale. Le taux de réponse avoisinait 57 %. Ces chiffres se rapportent aux unités locales appartenant aux secteurs d'activités B (industrie extractive), C (industrie manufacturière), D (production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné), E (production et distribution d’eau, assainissement, gestion des déchets et dépollution), F (construction), G (commerce, réparation d’automobiles et de motocycles), H (transports et entreposage), I (hébergement et restauration), J (information et communication), K (activités financières et d’assurance), M (activités spécialisées, scientifiques et techniques), N (activités de services administratifs et de soutien), P (enseignement), Q (santé humaine et action sociale), R (arts, spectacles et activités récréatives) et S (autres activités de services).
(c) E.T.P. = Equivalents temps plein (Nombre de travailleurs à temps plein + Nombre de travailleurs temps partiels convertis en unités temps plein)

Enquête quadri-annuelle sur le coût de la main-d'oeuvre

But et description sommaire

L’enquête quadriennale sur le coût de la main-d’œuvre répond aux besoins statistiques de la Commission européenne tels que définis dans le Règlement (CE) 530/1999 du Conseil du 9 mars 1999 et le Règlement (CE) 1737/2005 de la Commission du 21 octobre 2005. L’enquête quadri-annuelle s’appuie sur un échantillon d’unités locales d’entreprises employant au moins 10 salariés. Les données sont récoltées par activité et par région d’implantation de l’unité locale, ainsi que par classe de taille de l’entreprise à laquelle elle appartient.

Population étudiée

La population étudiée se compose d’unités locales.

Avant 2008, seuls les établissements qui relèvent des sections  C à K et M à O de la NACE rev.1 et qui appartiennent au groupe des entreprises d’au moins 10 salariés sont analysés dans cette statistique.

A partir de 2008, seuls les établissements qui relèvent des sections B à N et P à S de la NACE rev.2 et qui appartiennent au groupe des entreprises d'au moins 10 salariés sont analysés dans cette statistique.

Sources complémentaires

Sont mises à contribution en premier lieu les données disponibles de l’ONSS (APL) ainsi que les données de la BNB. Pour les questions sur lesquelles ces sources en notre possession ne disposent pas de données suffisamment à jour, des enquêtes auprès des unités locales des entreprises d’au moins  10 salariés sont utilisées.

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

La base de sondage est une sélection dans les registres de l’ONSS(APL) de toutes les unités locales (ou des établissements) des sections B à N et P à S de la NACE rev.2 qui appartiennent à des entreprises belges d’au moins 10 salariés.

L’échantillonnage est un tirage stratifié des unités locales de la base de sondage selon leur classe d’activité principale (NACE à deux chiffres dans les sections B à N et P à S), leur Région (Bruxelles, Flandre et Wallonie) et leur taille en nombre de salariés (10 à 49, 50 à249, 250 à 499, 500 à 999, 1.000 et +). C’est un sondage aléatoire simple stratifié (sans remise d’unités mais avec des taux de sondage différents par strates) et représentatif.

La taille de l’échantillon est plus ou moins de 10.000 unités locales.

Une procédure optimalisée de type Neyman est utilisée pour déterminer le nombre d’unités locales par strates en prenant comme variable d’optimalisation le coût total de la main d’œuvre au niveau de la section NACE à partir des données de la précédente enquête (hypothèse de stabilité).

Les estimations sont réalisées en exploitant conjointement des données administratives provenant de l’ONSS(APL) et de la BNB (Bilans sociaux) avec des données d’une websurvey Datenq (selon plusieurs questionnaires en fonction de la disponibilité des sources administratives).

Taux de réponse

Le taux de réponse de l’Enquête sur le coût de la main-d’œuvre est de 57,1% en 2012.

Périodicité

L’enquête sur le coût de la main-d’œuvre est organisée tous les 4 ans.

Calendrier de publication

Les résultats doivent être transmis deux années après la période de référence (au mois de juin à Eurostat et au mois de novembre pour le grand public).

Définitions

Coût de la main-d’œuvre : dépenses totales des employeurs pour l’emploi des salariés. Il comprend les rémunérations directes pour la période de référence, les primes, les avantages en nature, les cotisations de sécurité sociale légales, les cotisations patronales conventionnelles, contractuelles et volontaires, les prestations sociales à charge de l’employeur, les coûts de formation professionnelle, et les impôts, déduction faite des subventions obtenues.

Coût annuel de la main-d’œuvre par équivalent temps plein : le coût de la main-d’œuvre divisé par le nombre total d’équivalents temps plein (nombre de salariés à temps plein + nombre de salariés à temps partiel converti en équivalents temps plein).

Coût mensuel de la main-d’œuvre par équivalent temps plein : le coût annuel de la main-d’œuvre divisé par les 12 mois de l’année.

Coût de la main-d’œuvre par heure : le coût de la main-d’œuvre divisé par le nombre total d’heures effectivement travaillées.

Les salariés dans l’enquête sur le coût de la main-d’œuvre: toutes les personnes qui bénéficient d'un contrat de travail direct avec l'entreprise ou l'unité locale et qui perçoivent une rémunération, indépendamment de la nature du travail réalisé, du nombre d'heures prestées et de la durée du contrat. Il s’agit des travailleurs manuels et intellectuels ainsi que du personnel dirigeant.

Métadonnées