Coût de la main-d'oeuvre

Le coût de la main-d’œuvre est le plus élevé dans le secteur de l'énergie

Emploi & formation
Le coût de la main-d’œuvre est le plus élevé dans le secteur de l'énergie

Statbel publie aujourd'hui les résultats de l'Enquête quadriennale sur le coût de la main-d'œuvre (Labor cost survey 2016). L’enquête se base sur un échantillon d’unités locales des entreprises employant au moins 10 salariés.

On observe d'importantes différences de coûts horaires selon le secteur d'activité. Les coûts salariaux peuvent dépasser les 60 euros par heure travaillée dans les secteurs de l’électricité et du gaz (68,7 euros) et des activités financières et d’assurance (61 euros). Les coûts horaires les plus bas se retrouvent dans l'horeca (27,4 euros), la santé humaine et l'action sociale (30,3 euros) et dans le secteur culturel (30,4 euros)

La taille de l’entreprise joue aussi un rôle Les coûts horaires les plus élevés se retrouvent dans les plus grandes entreprises (1.000 et plus salariés) avec 41,4 euros par heure travaillée alors que les coûts horaires les plus bas se situent dans les petites entreprises (10 à 49 salariés) avec 33,9 euros par heure travaillée.

La localisation de l'entreprise est également un facteur déterminant. C’est dans la Région de Bruxelles-Capitale que les coûts horaires sont les plus hauts avec 44,9 euros par heure travaillée. Par contre, les coûts horaires des deux autres régions sont assez proches : 37,9 euros en Flandre et 36,3 euros en Wallonie.

Enfin, les rémunérations directes et primes (66,2%) et les cotisations de sécurité sociale légales à charge de l’employeur (23,2%) représentent 89,4% du coût de la main-d’œuvre. Les 10,6% restants correspondent aux rémunérations pour journées non ouvrées, aux cotisations conventionnelles et volontaires de sécurité sociale, aux avantages en nature, aux frais de formation professionnelle,....

arbeidskosten%202016_fr.png

Tableau
Content

Coût de la main-d'oeuvre et heures travaillées par secteur (2016)

Section Nace Rev.2 de l'établissement B-S. Total B-F. Industrie G-N. Services P-S. Autres services
Coût de la main-d'oeuvre (EUR) par heure travaillée 39 40 38 38
Coût de la main-d'oeuvre (EUR) par heure rémunérée 32 36 32 29
Coût annuel de la main-d'oeuvre (EUR) par salarié 45.431 59.806 47.901 34.750
Coût mensuel de la main-d'oeuvre (EUR) par salarié 3.786 4.984 3.992 2.896
Coût annuel de la main-d'oeuvre (EUR) par salarié équivalent temps plein 56.448 62.983 59.336 47.975
Coût mensuel de la main-d'oeuvre (EUR) par salarié équivalent temps plein 4.704 5.249 4.945 3.998

Enquête quadri-annuelle sur le coût de la main-d'oeuvre

But et description sommaire

L’enquête quadriennale sur le coût de la main-d’œuvre répond aux besoins statistiques de la Commission européenne tels que définis dans le Règlement (CE) 530/1999 du Conseil du 9 mars 1999 et le Règlement (CE) 1737/2005 de la Commission du 21 octobre 2005. L’enquête quadri-annuelle s’appuie sur un échantillon d’unités locales d’entreprises employant au moins 10 salariés. Les données sont récoltées par activité et par région d’implantation de l’unité locale, ainsi que par classe de taille de l’entreprise à laquelle elle appartient.

Population étudiée

La population étudiée se compose d’unités locales.

Avant 2008, seuls les établissements qui relèvent des sections  C à K et M à O de la NACE rev.1 et qui appartiennent au groupe des entreprises d’au moins 10 salariés sont analysés dans cette statistique.

A partir de 2008, seuls les établissements qui relèvent des sections B à N et P à S de la NACE rev.2 et qui appartiennent au groupe des entreprises d'au moins 10 salariés sont analysés dans cette statistique.

Sources complémentaires

Sont mises à contribution en premier lieu les données disponibles de l’ONSS (APL) ainsi que les données de la BNB. Pour les questions sur lesquelles ces sources en notre possession ne disposent pas de données suffisamment à jour, des enquêtes auprès des unités locales des entreprises d’au moins  10 salariés sont utilisées.

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

La base de sondage est une sélection dans les registres de l’ONSS(APL) de toutes les unités locales (ou des établissements) des sections B à N et P à S de la NACE rev.2 qui appartiennent à des entreprises belges d’au moins 10 salariés.

L’échantillonnage est un tirage stratifié des unités locales de la base de sondage selon leur classe d’activité principale (NACE à deux chiffres dans les sections B à N et P à S), leur Région (Bruxelles, Flandre et Wallonie) et leur taille en nombre de salariés (10 à 49, 50 à249, 250 à 499, 500 à 999, 1.000 et +). C’est un sondage aléatoire simple stratifié (sans remise d’unités mais avec des taux de sondage différents par strates) et représentatif.

La taille de l’échantillon est plus ou moins de 10.000 unités locales.

Une procédure optimalisée de type Neyman est utilisée pour déterminer le nombre d’unités locales par strates en prenant comme variable d’optimalisation le coût total de la main d’œuvre au niveau de la section NACE à partir des données de la précédente enquête (hypothèse de stabilité).

Les estimations sont réalisées en exploitant conjointement des données administratives provenant de l’ONSS(APL) et de la BNB (Bilans sociaux) avec des données d’une websurvey Datenq (selon plusieurs questionnaires en fonction de la disponibilité des sources administratives).

Taux de réponse

Le taux de réponse de l’Enquête sur le coût de la main-d’œuvre est de 57,1% en 2012.

Périodicité

L’enquête sur le coût de la main-d’œuvre est organisée tous les 4 ans.

Calendrier de publication

Les résultats doivent être transmis deux années après la période de référence (au mois de juin à Eurostat et au mois de novembre pour le grand public).

Définitions

Coût de la main-d’œuvre : dépenses totales des employeurs pour l’emploi des salariés. Il comprend les rémunérations directes pour la période de référence, les primes, les avantages en nature, les cotisations de sécurité sociale légales, les cotisations patronales conventionnelles, contractuelles et volontaires, les prestations sociales à charge de l’employeur, les coûts de formation professionnelle, et les impôts, déduction faite des subventions obtenues.

Coût annuel de la main-d’œuvre par équivalent temps plein : le coût de la main-d’œuvre divisé par le nombre total d’équivalents temps plein (nombre de salariés à temps plein + nombre de salariés à temps partiel converti en équivalents temps plein).

Coût mensuel de la main-d’œuvre par équivalent temps plein : le coût annuel de la main-d’œuvre divisé par les 12 mois de l’année.

Coût de la main-d’œuvre par heure : le coût de la main-d’œuvre divisé par le nombre total d’heures effectivement travaillées.

Les salariés dans l’enquête sur le coût de la main-d’œuvre: toutes les personnes qui bénéficient d'un contrat de travail direct avec l'entreprise ou l'unité locale et qui perçoivent une rémunération, indépendamment de la nature du travail réalisé, du nombre d'heures prestées et de la durée du contrat. Il s’agit des travailleurs manuels et intellectuels ainsi que du personnel dirigeant.

Métadonnées

Avez-vous des questions sur ce thème?