Suivi des conditions de vie

Diminution du sentiment de bonheur et augmentation de la solitude chez les jeunes

Ménages
Diminution du sentiment de bonheur et augmentation de la solitude chez les jeunes

Dans le cadre de son enquête trimestrielle sur le bien-être personnel et les conditions de vie, Statbel interroge quelque 5000 Belges âgés de 16 à 74 ans. Cette enquête est menée notamment à la demande d’Eurostat afin de suivre le redressement social en période de pandémie de covid-19. Les résultats du 4e trimestre 2021 sont présentés.

Au cours des 4 semaines précédant l’enquête, 8,3% des Belges se sont sentis toujours ou la plupart du temps seuls, alors qu’un Belge sur trois n'a jamais eu ce sentiment (34,3%).

Environ deux tiers des Belges se sont sentis toujours (9,6%) ou la plupart du temps (56,7%) heureux au cours des quatre semaines précédant l'enquête.

Au 3e trimestre 2021, 8,5 % des personnes âgées de 65 à 74 ans, contre 4,8 % des personnes âgées de 16 à 24 ans, se sont toujours ou la plupart du temps senties seules au cours des quatre semaines précédant l'enquête. Alors qu'au 3e trimestre 2021, la solitude semblait plutôt être un problème pour la partie plus âgée de la population, au 4e trimestre 2021, les jeunes ont également plus souvent indiqué qu'ils se sentaient toujours ou la plupart du temps seuls (12,1% des 65-74 ans et 12,7% des 16-24 ans). Parallèlement, on observe une baisse du sentiment de bonheur chez les 16-24 ans : au troisième trimestre, 22,7% d'entre eux se sentaient toujours heureux, alors qu'au quatrième trimestre, seuls 12,2% ont déclaré se sentir toujours heureux.

Les Belges ont aussi été invités à attribuer une note sur dix à leur situation financière, à leurs relations personnelles et à leur satisfaction générale dans la vie. En moyenne, les relations personnelles obtiennent la meilleure note, avec 7,8/10, tant au 4e qu’au 3e trimestres 2021. Viennent ensuite la satisfaction générale dans la vie avec respectivement 7,3/10 et 7,5/10 et la situation financière avec respectivement 6,8/10 et 7/10.

Trois quarts des Belges (73,7%) déclarent que le revenu total disponible de leur ménage du mois dernier est resté plus ou moins identique par rapport à 12 mois plus tôt. Environ 11% des Belges déclarent que le revenu total disponible de leur ménage est inférieur à celui de 12 mois plus tôt. Quelques-uns indiquent que le revenu total disponible de leur ménage est supérieur à celui de 12 mois plus tôt. Cela concerne 9,6% des Belges au 3e trimestre et 13,7% au 4e.

Au 4e trimestre 2021, 13,9 % des Belges déclarent avoir des difficultés ou des grandes difficultés à joindre les deux bouts. Cela représente une légère hausse par rapport au 3e trimestre durant lequel 11,7% des Belges jugeaient leur situation précaire. Les chiffres régionaux affichent aussi une tendance à la hausse. La Région de Bruxelles-Capitale présente le pourcentage le plus élevé de personnes ayant des difficultés voire des grandes difficultés à joindre les deux bouts, à savoir 24,5% au quatrième trimestre et 22,5% au troisième trimestre. Elle est suivie par la Wallonie avec respectivement 17,5% et 15,8% et la Flandre avec respectivement 9,9% en 7,4%.

But et description sommaire

IALC (Infra Annual Living Conditions) est une enquête trimestrielle sur les conditions de vie.
L’objectif de cette enquête est de suivre le redressement social en période de pandémie de covid-19. Au niveau Européen, IALC fournit des informations pour le ‘European Statistical Recovery Dashboard ’ qui collecte des indicateurs mensuels (trimestriels) destinés à suivre les évolutions économiques et sociales pendant la reprise.

Population étudiée

Membres des ménages privés âgés de 16 à 74 ans. 

Base de sondage

Données démographiques du Registre national.

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

L’enquête de l’IALC a été couplée à l’Enquête sur les forces de travail (EFT). Les questions d’un module limité sont posées à la fin du questionnaire aux répondants de la quatrième vague de l’enquête EFT (dans le questionnaire CAWI/CATI). Cette enquête a commencé au troisième trimestre de 2021 et devrait durer jusqu’au quatrième trimestre 2022.

Questionnaire

Questionnaire

Taux de réponse

Statbel interroge quelque 5.000 Belges âgés de 16 à 74 ans. 

Périodicité

Trimestrielle