Les professions en Belgique

Les employés de bureau sont la profession la plus courante

Emploi & formation
Les employés de bureau sont la profession la plus courante

Les professions les plus courantes en Belgique sont les employés de bureau (fonctions générales), les vendeurs en magasin, les aides de ménage à domicile, agents d'entretien dans les bureaux, les hôtels et autres établissements, ainsi que les professeurs de cours généraux (enseignement secondaire).

Chez les hommes, la fonction de conducteur de poids lourds et de camions rencontre le plus de succès. Chez les femmes, la fonction d’employé de bureau (fonctions générales) arrive en tête du classement des professions les plus courantes.

Parmi les métiers typiquement féminins figurent: les esthéticiens, les sages-femmes, les aides-soignants à domicile, les gardes d'enfants et les secrétaires médicaux. Le pourcentage de femmes du total de personnes occupées dans ces professions est supérieur à 97 %.

Les professions exercées presque exclusivement par des hommes sont notamment: les mécaniciens et ajusteurs d'appareils électriques, les constructeurs en béton armé, maçons ragréeurs et assimilés, les conducteurs d’engins de terrassement et de matériels similaires, les tôliers-chaudronniers et les mécaniciens et réparateurs en électronique.

Métiers principalement féminins ou masculins
Content
Proportion de femmes (en pourcentage du total) 2019 Proportion d' hommes (en pourcentage du total) 2019
Femmes - toutes les professions 46,9% Hommes - toutes les professions 53,1%
Esthéticiens et assimilés > 99% Mécaniciens et ajusteurs d'appareils électriques > 99%
Sages-femmes > 99% Constructeurs en béton armé, maçons ragréeurs et assimilés > 99%
Aides-soignants à domicile 98,0% Conducteurs d'engins de terrassement et de matériels similaires > 99%
Gardes d'enfants 97,9% Tôliers-chaudronniers > 99%
Secrétaires médicaux/ales 97,3% Mécaniciens et réparateurs en électronique > 99%
Aides de ménage à domicile 97,1% Plâtriers > 99%
Educateurs de la petite enfance 95,4% Poseurs de revêtements de sol et carreleurs > 99%
Aides-enseignants 94,7% Techniciens en électronique > 99%
Personnel infirmier (niveau intermédiaire) 91,8% Manœuvres du bâtiment > 99%
Audiologistes et logopèdes 91,4% Couvreurs et zingueurs 99,8%
Spécialistes de la santé non classés ailleurs 91,2% Pompiers 99,0%
Aides-soignants en institution 91,1% Electriciens du bâtiment et assimilés 98,9%
Secrétaires (fonctions générales) 90,8% Maçons 98,9%
Laveurs et repasseurs de linge à la main 89,9% Conducteurs de grues, d'engins de levage divers et de matériels similaires 98,9%
Techniciens et assistants pharmaciens et préparateurs en pharmacie 87,6% Plombiers et tuyauteurs 98,7%
Cadres infirmiers 86,6% Charpentiers en bois et menuisiers du bâtiment 98,5%
Secrétaires d'administration et secrétaires exécutifs 85,6% Mécaniciens et réparateurs de véhicules à moteur 98,3%
Psychologues 83,1% Soudeurs et oxycoupeurs 98,2%
Coiffeurs 81,7% Mécaniciens et réparateurs de machines agricoles et industrielles 98,0%
Instituteurs, enseignement primaire 81,5% Ouvriers polyvalents du bâtiment (y compris entrepreneurs de construction qui travaillent sur le chantier) 97,7%

Enquête sur les forces de travail (EFT)

But et description sommaire

L'enquête sur les forces de travail (EFT) est une enquête socio-économique par sondage menée auprès des ménages Son but principal est de classer la population en âge de travailler (15 ans et plus) en trois groupes (personnes occupées, chômeurs et inactifs), et de fournir des données descriptives et explicatives sur chacune de ces catégories. Cette enquête est également réalisée dans les autres États membres de l’UE et est coordonnée par EUROSTAT, le service statistique de l'Union européenne. En Belgique, l'EFT est organisée par Statbel (Direction générale Statistique - Statistics Belgium). Le but est d’obtenir des informations comparables au niveau européen notamment pour ce qui concerne les taux d’emploi et de chômage au sens des définitions du Bureau international du Travail (BIT), mais également de collecter et de diffuser des données non disponibles par ailleurs. Il s'agit par exemple de la mobilité des travailleurs, des motifs du temps partiel, des différentes formes de travail à temps partiel, de la profession, du niveau d’éducation de la population en âge de travailler,...

Population étudiée

Les membres des ménages privés, âgés de 15 ans ou plus.

Base de sondage

Données démographiques du Registre national.

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

Les informations sont recueillies par voie d'entretiens en face-à-face. Depuis 2017 suivent ensuite encore trois enquêtes de suivi (plus courtes) auxquelles les ménages répondent via web ou par téléphone.

Les ménages ne comportant que des personnes inactives âgées de plus de 64 ans peuvent aussi être interrogés par téléphone.

Chaque année, environ 47 000 ménages reçoivent un courrier leur demandant de participer à cette enquête.

Taux de réponse

Le taux de réponse est supérieur à 75%.

Périodicité

Trimestrielle.

Calendrier de publication

Disponibilité des résultats : environ 3 mois après la fin de la période de référence.

Formulaires

Definitions

Chômeurs (BIT) : Conformément aux normes établies par le Bureau international du travail, les chômeurs comprennent les personnes âgées de 15 ans et plus qui étaient : (a) sans travail pendant la semaine de référence (b) disponibles pour travailler, c'est-à-dire pour commencer une activité en tant que salarié ou non salarié dans un délai de deux semaines suivant la semaine de référence (c) à la recherche active d'un travail, c’est-à-dire qui avaient entrepris des démarches spécifiques en vue de trouver un emploi salarié ou non salarié pendant une période de quatre semaines se terminant à la fin de la semaine de référence, ou qui avaient trouvé un travail à commencer plus tard, c’est-à-dire endéans une période maximale de trois mois.

Population ayant un emploi (BIT) : Les personnes ayant un emploi sont toutes celles âgée de 15 ans et plus qui, au cours de la semaine de référence, ont effectué un travail d'une durée d'une heure au moins contre rémunération ou en vue d´un bénéfice, ou celles qui ne travaillaient pas mais occupaient un emploi dont elles étaient temporairement absentes. Les aidants familiaux sont également inclus. Les personnes ayant un emploi sont subdivisées en trois groupes de situation professionnelle:

Emploi salarié : Ensemble des personnes âgées de 15 ans et plus qui, au cours de la semaine de référence, ont travaillé au moins une heure contre rémunération en espèces ou en nature (avec ou sans contrat formel), ou qui étaient temporairement absentes de leur travail (pour cause de maladie, de congé de maternité, de vacances, de conflits sociaux, d'intempérie ou pour d'autres raisons) et qui ont entretenu un lien formel avec leur emploi.

Emploi non-salariés : Ensemble des personnes ne travaillant pas pour un employeur ayant travaillé pendant la semaine de référence au moins une heure dans un but lucratif ou temporairement absent. Il s'agit notamment des travailleurs indépendants (sans personnel), des employeurs (avec personnel) et des aidants non-rémunérés.

Population active : La population active est composée de la population en emploi et de la population au chômage (selon les définitions BIT).

Population totale : La population totale comprend l'ensemble des personnes résidant sur le territoire national, même si elles sont temporairement absentes.

Taux de chômage : Le taux de chômage représente le pourcentage de chômeurs parmi la population active (personnes occupées + chômeurs) âgée de 15 à 64 ans.

Taux d'emploi : Le taux d'emploi représente le pourcentage de personnes occupées dans une classe d’âge donnée (15-64 ans, 20-64 ans,…).

Taux d'activité : Le taux d'activité représente les forces de travail (personnes ayant un emploi et chômeurs) en pourcentage de la population en âge de travailler (15 à 64 ans).

Niveau d'études (3 classes) : Les personnes ayant un niveau d'instruction faible sont les personnes qui détiennent au mieux un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur. Les personnes ayant un niveau d’instruction moyen ont obtenu un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur mais pas de diplôme de l’enseignement supérieur. Les personnes ayant un niveau d’instruction élevé ont un diplôme de l’enseignement supérieur.

Métadonnées

Méthodologie enquêtes

Classifications

Réglementation