Education des adultes

38% des adultes en formation en 2011

Emploi & formation
Enquête sur l’éducation des adultes

Les premiers résultats de l’enquête sur l’éducation des adultes

L'enseignement et la formation occupent à nouveau une place importante sur l'agenda de l'Union européenne et de ses États membres. Il est devenu indispensable d’investir dans le capital humain dans la société de la connaissance actuelle, qui se caractérise par une évolution technologique ultrarapide. En effet, l’apprentissage tout au long de la vie conditionne la productivité et la croissance économique.

En 2011, la Direction générale Statistique et Information économique a mené une enquête sur la formation et l’apprentissage des adultes âgés de 25 à 64 ans : 5.526 personnes ont pris part à cette enquête. Les principales conclusions sont :

  • 7,4% des personnes âgées de 25 à 64 ans suivent un apprentissage formel. Les jeunes adultes sont surreprésentés dans cette catégorie.
  • 33,1% des adultes prennent part à un apprentissage non formel. Les cours et les formations (professionnelles) rencontrent le plus de succès pour ce type d’apprentissage.
  • 37,7% des adultes participent à l’un ou l’autre type d’apprentissage, qu’il soit formel ou non.
  • L’autoapprentissage concerne 27,1% des adultes.
  • La formation rencontre le moins de succès auprès des groupes les plus vulnérables tels que les personnes inactives, peu qualifiées ou encore au chômage.
  • En ce qui concerne l’apprentissage tout au long de la vie, les disparités entre les sexes sont ténues. Ainsi, les femmes sont légèrement plus nombreuses à suivre un apprentissage formel. Inversement, l’apprentissage non formel compte davantage d’hommes.
  • La Belgique obtient de meilleurs résultats que la moyenne européenne pour l’apprentissage formel, mais accuse un retard au niveau de l’apprentissage non formel.

Ces conclusions ressortent des premiers résultats de l’enquête sur l’éducation des adultes (Adult Education Survey (AES)), réalisée par la Direction générale Statistique et Information économique (SPF Économie). Cette enquête porte sur les efforts de formation consentis par les adultes âgés de 25 à 64 ans au cours de l'année de référence 2011.

1. L’apprentissage tout au long de la vie en quelques mots

L’apprentissage peut prendre de nombreuses formes : de l’apprentissage formel sur les bancs de l’école à l'apprentissage non formel sur le lieu de travail ou durant son temps libre, en passant par l’auto-apprentissage. Toutes ces formes d’apprentissage sont reprises sous le concept d' « apprentissage tout au long de la vie » (voir figure 1 ci-dessous).

CP_aes2011-1_fr.png

Figure 1 : apprentissage tout au long de la vie : les trois types (formel, non formel, informel)

L’apprentissage fortuit est une manière naturelle d’apprendre et a lieu au quotidien. Parfois même, les individus apprennent quelque chose sans même s’en rendre compte. Contrairement à l’apprentissage formel et non formel, l’apprentissage fortuit recouvre des activités d’apprentissage qui ne sont pas prévues intentionnellement. Il s’effectue, par exemple, par l’intermédiaire des médias, des canaux de communication, des connaissances, au travail, au sein de la famille… Cette forme d’apprentissage est extrêmement difficile à mesurer et n’est dès lors plus abordée dans la suite de ce communiqué. En résumé, l’apprentissage tout au long de la vie recouvre donc toutes les activités d’apprentissage pertinentes que les individus entreprennent au cours de leur existence et qui ont pour but d’améliorer leurs compétences (connaissances, aptitudes et attitudes). L’objectif peut être professionnel, mais également personnel ou social.

2. L’apprentissage tout au long de la vie en Belgique : qui et dans quelle proportion ?

7,4% des personnes âgées de 25 à 64 ans suivent un apprentissage formel.

L’apprentissage formel se caractérise par une structure planifiée et organisée où les participants ont pour objectif d’apprendre quelque chose afin d’obtenir un diplôme ou un certificat officiellement reconnu. Le taux moyen de participation en Belgique s’élevait à 7,4% en 2011. Toutefois, le niveau de participation diverge fortement selon les classes d’âge et le sexe : en règle générale, les femmes sont légèrement plus représentées (7,7%), tandis que les jeunes adultes sont même surreprésentés. Les 55-64 ans affichent toutefois un taux de participation de 3,6% (voir figure 2).

CP_aes2011-2_fr.png

Figure 2 : taux de participation à l’apprentissage formel en Belgique selon l’âge et le sexe

Des différences apparaissent également selon le niveau d'instruction et le statut socio-économique en ce qui concerne le degré de participation à l’apprentissage formel (voir tableau 1). Comme on pouvait s’y attendre, les personnes à niveau d’instruction élevé sont aussi davantage représentées (11,4%). En dépit de leur statut vulnérable et de la nécessité de s’adapter en permanence aux changements, les personnes à faible niveau d’instruction restent, avec un taux de participation de 3,9%, très loin de la moyenne.

Niveau d’instruction faible

Niveau d’instruction moyen

Niveau d’instruction élevé

Occupé

Chômeur

Inactif

Total

3,9%

6,6%

11,4%

7,3%

6,9%

7,9%

7,4%

Tableau 1 : taux de participation à l’apprentissage formel en Belgique selon le niveau d’instruction et le statut socio-économique

33,1% des adultes prennent part à un apprentissage non formel.

L’apprentissage non formel se caractérise également par une structure planifiée et organisée dans laquelle les participants ont pour but d’apprendre quelque chose. L’objectif n’est pas nécessairement l’obtention d’un certificat. Les besoins professionnels ou personnels en compétences du participant en sont plutôt la préoccupation centrale. Le taux moyen de participation en Belgique atteint 33,1%. On observe également des variations selon l’âge et le sexe. Ainsi, les jeunes femmes âgées de 25 à 34 ans sont beaucoup plus actives dans ce domaine (45,7%). À l’autre extrémité, on retrouve les femmes plus âgées (55-64 ans), qui affichent un taux de participation de 14,1% (voir figure 3).

CP_aes2011-3_fr.png

Figure 3 : taux de participation à l’apprentissage non formel en Belgique selon l’âge et le sexe

Le degré de participation à l’apprentissage non formel laisse également apparaître des différences selon le niveau d'instruction et le statut socio-économique (voir tableau 2). 57% des personnes à niveau d’instruction élevé prennent part à un apprentissage non formel. Les groupes les plus vulnérables, comme les personnes peu qualifiées, inactives et au chômage, participent le moins à ce type d’apprentissage.

 

Niveau d’instruction faible

Niveau d’instruction moyen

Niveau d’instruction élevé

Occupé

Chômeur

Inactif

Total

12,0%

28,7%

57,0%

42,2%

21,0%

10,6%

33,1%

Tableau 2 : taux de participation à l’apprentissage non formel en Belgique selon le niveau d’instruction et le statut socio-économique

Les cours et les formations (professionnelles) sont les plus populaires.

L’apprentissage non formel peut prendre diverses formes. Nous distinguons les cours, les séminaires, l’apprentissage sur le lieu de travail et les cours particuliers. La figure 4 ci-dessous montre la répartition entre ces quatre types. Un participant peut avoir pris part à l’un ou plusieurs de ces types de formation.

CP_aes2011-4_fr.png

Figure 4 : taux de participation à l’apprentissage non formel en Belgique selon le type et le sexe

Les cours et les formations (professionnelles) rencontrent le plus de succès. 20% des 25-64 ans y ont pris part dans le courant de l’année 2011. Les ateliers d’étude et les séminaires représentent 14,5%. La formation sur le tas (apprentissage sur le lieu de travail) suit avec 12,1%. La part des cours particuliers est très minime (1,5%).

27,1% des adultes pratiquent l’auto-apprentissage.

L’apprentissage informel se caractérise par l’autogestion ou l’auto-apprentissage. L’apprentissage est donc intentionnel et planifié, mais n’est pas organisé par un établissement. Les personnes apprennent plutôt de manière autonome et cet apprentissage peut se dérouler partout. En Belgique, le taux moyen de participation à l’apprentissage informel s’élevait à 27,1% (voir figure 5). Globalement, les hommes (28,5%) apprennent proportionnellement plus que les femmes (25,7%) de manière autonome. Ce schéma se retrouve dans toutes les catégories d’âge. Les femmes entre 55 et 64 ans apprennent le moins de manière autonome (16,7%).

CP_aes2011-5_fr.png

Figure 5 : taux de participation à l’apprentissage informel en Belgique selon l’âge et le sexe

Le tableau 3 nous montre également que les personnes peu qualifiées et inactives sont les moins familiarisées à l’apprentissage informel.

 

Niveau d’instruction faible Niveau d’instruction moyen Niveau d’instruction élevé Occupé Chômeur Inactif Total

14,7%

22,0%

43,7%

29,9%

25,6%

19,6%

27,1%

Tableau 3 : taux de participation à l’apprentissage informel en Belgique selon le niveau d’instruction et le statut socio-économique

3. Comparaison internationale

L’enquête sur l’éducation des adultes permet de comparer la participation à l’apprentissage tout au long de la vie dans notre pays avec tous les pays européens. Les chiffres les plus récents de l’année de référence 2011 montrent que, dans le domaine de l’apprentissage formel, la Belgique fait nettement mieux que la moyenne européenne, qui est de 4,9%. Les Pays-Bas obtiennent des résultats encore nettement meilleurs (12,3%). Avec un score de 33,1%, la Belgique est à la traîne en ce qui concerne l’apprentissage non formel. La moyenne européenne s’élève, quant à elle, à 38,4% et les pays voisins font mieux que la Belgique (voir figure 6).

CP_aes2011-6_fr.png

Figure 6 : taux de participation à l’apprentissage formel et non formel en Belgique et dans les pays voisins

Si l’on prend globalement les deux taux de participation (apprentissages formel et non formel), la Belgique obtient un ratio de participation de 37,7%. Environ 38% des adultes participent donc à l’un ou l’autre type d’apprentissage, qu’il soit formel ou non. Ce pourcentage est nettement plus faible que dans les pays scandinaves, par exemple, et chez nos voisins.

Tableau
Content

AES - Taux de participation à l'apprentissage et à la formation selon le niveau d'instruction et le sexe (en %)

Groupe-cible: personnes âgées de 25 à 64 ans, sur une période de référence de 12 mois

AES1 (2011) Apprentissage formel Apprentissage non-formel Apprentissage formel ou non-formel Apprentissage informel
Total Total 7,4% 33,1% 37,7% 27,1%
Femmes 7,7% 32,2% 36,9% 25,7%
Hommes 7,1% 34,1% 38,6% 28,5%
Faible Total 3,9% 12,0% 15,2% 14,7%
Femmes 3,1% 9,9% 12,6% 12,7%
Hommes 4,7% 14,0% 17,9% 16,8%
Moyen Total 6,6% 28,7% 33,2% 22,0%
Femmes 7,5% 26,9% 32,1% 20,6%
Hommes 5,8% 30,2% 34,2% 23,2%
Elevé Total 11,4% 57,0% 62,9% 43,7%
Femmes 11,8% 56,3% 62,4% 41,7%
Hommes 11,0% 57,7% 63,6% 45,9%

Enquête sur l'éducation des adultes

But et description sommaire

La formation et l'enseignement pour adultes sont considérés aujourd'hui comme un atout important, propre à favoriser la croissance économique et l'épanouissement social et personnel. Dès lors, le besoin s'est fait sentir, chez les décideurs politiques, de collecter des données statistiques sur les formations suivies, afin de pouvoir observer le développement de la population (le « capital humain » accumulé), et de mesurer les connaissances, les savoir-faire et les compétences acquis. Les efforts que supposent les activités de formation ainsi suivies sont vus en effet comme un investissement important en vue d'atteindre les objectifs fixés par les décideurs. Il importe donc d'apprécier les formations suivies et d'en mesurer le nombre, de façon à permettre d'ajuster et de réorienter la politique menée en la matière. L'Enquête sur l'éducation des adultes vise plus particulièrement à mesurer la participation de la population belge à l'apprentissage tout au long de la vie. Le but est de déterminer le taux de participation à différents modes de formation : c'est-à-dire quels types de formations sont suivis par quels répondants. Dans le cadre de cette enquête, une distinction est faite entre, d'une part, enseignement formel et non formel, et, d'autre part, apprentissage informel. L'Adult Education Survey (en français : 'Enquête sur l'éducation des adultes') a été effectuée par la DG Statistique - Statistics Belgium pour la première fois en 2008. Une nouvelle edition a eu lieu en 2011. Elle couvre tous types de formations et d'activités d'enseignement pour adultes. Cette enquête est exécutée sur commande d'Eurostat. Il s'agit de collecter des informations qui soient comparables dans tous les pays participants : taux de participation à des cours et formations, ventilés selon l'âge, le sexe et le type de formation, caractéristiques des formations suivies etc.

Population étudiée

Individus entre 25 et 64 ans; groupe optionel de 18-24 ans

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

Système d'enquête assité par ordinateur basé sur les technologies Web, emploi des questionnaires électroniques sous la forme de pages Web statistques ou dynamiques, ou de la technologie e-mail

Périodicité

Quinquennale.

Calendrier de publication

Résultats disponibles 9-12 mois après la période de référence

Definitions

Activité économique (NACE-BEL) : Nomenclature officielle avec un ´X´ en fin de libellé lorsque l´information n´est que sur 4 positions.

Métadonnées

aes.svg

Avez-vous des questions sur ce thème?