Formation continue

84% des entreprises organisent des formations pour leurs collaborateurs

Emploi & formation
femmes qui reçoivent une formation

Les formations pendant la carrière ont la cote en Belgique

84% des entreprises organisent des formations pour leurs collaborateurs

De plus en plus d'entreprises en Belgique organisent des formations pour leurs salariés, comme le montrent les derniers résultats de l’Enquête sur la formation professionnelle continue, que Statistics Belgium publie aujourd'hui. Des entreprises de tous les secteurs et de différentes tailles ont été interrogées sur les formations qu'elles ont offertes à leurs collaborateurs en 2015. Au total, 84% des entreprises ont déclaré avoir donné une certaine forme de formation à leurs collaborateurs. La hausse par rapport aux résultats de 2010 est de 6%.

Les secteurs des services financiers (97,1%), de l’entretien et de la réparation de véhicules automobiles (95,4%) et de l'informatique (95,3%) proposent le plus souvent des formations. Le secteur horeca offre le moins de formations (54,4%).

formatrices.png

Les salariés suivent en moyenne 18,9 heures de formation par an. Avec 26,1 heures de formations internes et externes par salarié, le secteur des « produits chimiques, matières plastiques, caoutchouc et fabrication de matériaux de construction » arrive en première position dans ce domaine. Avec en moyenne 24 heures de formation par salarié, les entreprises de Bruxelles affichent de meilleurs résultats que les entreprises établies en Wallonie (16,1 heures) ou en Flandre (17,2 heures).

On observe également de grandes différences entre les secteurs quand il s'agit de choisir entre formations internes ou externes. L’industrie du bois (78,6%), le secteur de l'impression et de l'édition (77,9%) et les services financiers (78,1%) optent plus souvent pour des formations internes. Les secteurs de l’entretien et de la réparation de véhicules automobiles (82,3 %), de la construction (70,6%) et des « services aux entreprises, activités sportives, récréatives et culturelles » (71,4%) ont, par contre, davantage recours aux formations externes.

Les « autres formations » sont aussi en progression. Ainsi, 48% des entreprises ont organisé des formations planifiées sous forme de formations-sur-le-tas et 49% permettent à leurs salariés de participer à des conférences ou des ateliers. Les plus hauts pourcentages dans cette dernière catégorie sont enregistrés dans les services financiers (83,6%) et le secteur informatique (76,2%).

En 2015, les coûts de formation ont représenté en moyenne 2,4% du coût total de la main-d’œuvre des entreprises. En moyenne, les entreprises ont dépensé 1.405 euros par salarié en coûts de formation en 2015.

L'enquête a également interrogé les entreprises sur les compétences qu'elles considèrent importantes pour leur développement dans les prochaines années. Voici le top 5 des réponses:

Compétences techniques, pratiques ou spécifiques à une tâche particulière: 60,7%

Avoir une attitude « orientée client »: 45,4%

Aptitude à travailler en équipe: 38,6%

Capacité de résoudre les problèmes: 29,0%

Compétences générales en informatique: 27,3%

Graphique 1
Content

formatrices.png

Téléchargements

Enquête sur la formation professionnelle continue (CVTS)

But et description sommaire

L'enquête sur la formation professionnelle continue (Continuing Vocational Training Survey, ou CVTS en abrégé) fait partie d'un projet européen dont l'objectif est de faire l'inventaire des efforts de formation des entreprises européennes. Cette enquête, organisée depuis 2005, selon un rythme quinquennal, s'adresse à la population des entreprises belges employant au moins 10 salariés et actives dans la plupart des secteurs présents en Belgique (à l'exclusion du secteur public). Elle est par ailleurs un outil important qui permet aux décideurs politiques belges d'évaluer les efforts de formation de nos entreprises au regard d'un certain nombre d'objectifs concrets.

Population étudiée

Les entreprises employant au moins 10 salariés et appartenant aux secteurs B-N et R-S de la NACE Rev.2

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

Échantillon aléatoire stratifié (par région, taille d'entreprise et secteur).

Taille de l'échantillon : 9000 entreprises

Périodicité

Quinquennale

Calendrier de publication

Résultats disponibles 18 mois après la période de référence.

Métadonnées

3-1.png

Avez-vous des questions sur ce thème?