Les salaires belges à la loupe

Emploi & formation
l argent

Combien gagne le Belge moyen ? Quels secteurs paient le mieux et quelles professions offrent les perspectives financières les plus attractives ? Le lieu d’emploi et le niveau de formation ont-ils également une influence et existe-t-il encore un écart salarial entre les femmes et les hommes ?

Vous lirez les réponses à ces questions dans ce communiqué de presse. Les constatations suivantes retiennent particulièrement l'attention:

  • En 2015, un travailleur occupé à temps plein gagnait en moyenne 3.445 euros brut par mois;
  • La moitié des travailleurs gagnent plus de 3.095 euros. 10 % des salariés gagnent au moins 5.308 euros par mois;
  • Le salaire mensuel moyen d'une femme occupée à temps plein est inférieur de 6 % au montant que les hommes perçoivent. Si l'on étend cette analyse aux personnes occupées à temps partiel, l'écart salarial entre les femmes et les hommes grimpe à 20 %;
  • Le secteur pétrochimique verse les plus gros salaires. Les revenus dans ce secteur sont supérieurs de 54 % à la moyenne nationale. Les salaires les plus faibles se retrouvent dans l'horeca;
  • Les directeurs de grandes entreprises gagnent le plus avec un salaire mensuel de 9.285 euros. Ils reçoivent quatre fois le salaire mensuel des serveurs et des barmen, qui gagnent en moyenne 2.176 euros;
  • Faire la navette vers Bruxelles en vaut la chandelle sur le plan financier. Les employeurs y octroient en effet un salaire moyen de 3.972 euros. L'arrondissement de Dinant affiche les salaires plus bas;
  • les études ont une influence positive sur le salaire. Ainsi, le salaire des titulaires d'un diplôme de master dépasse de 52 % celui d'un travailleur moyen.

1. La moitié des travailleurs gagnent plus de 3.095 euros brut par mois

En 2015, un travailleur occupé à temps plein gagnait en moyenne 3.445 euros brut par mois. Le salaire moyen n'est toutefois pas le meilleur critère pour donner une image du salaire des Belges. Deux tiers des salariés perçoivent en effet un salaire inférieur. La médiane montre que la moitié des salariés gagnent moins de 3.095 euros par mois, tandis que les autres salariés reçoivent un montant supérieur de leur employeur. Si l'on examine les extrêmes, 10% des travailleurs gagnent moins de 2.253 euros brut par mois. À l'autre extrémité de l'échelle, 10 % des salariés perçoivent un salaire supérieur à 5 308 euros.

10 % gagnent moins de 2 253 euros par mois 10 % gagnent plus de 5 308 euros par mois
20 % gagnent moins de 2 497 euros par mois 20 % gagnent plus de 4 309 euros par mois
30 % gagnent moins de 2 711 euros par mois 30 % gagnent plus de 3 756 euros par mois
40 % gagnent moins de 2 860 euros par mois 40 % gagnent plus de 3 371 euros par mois
50 % gagnent moins de 3 095 euros par mois 50 % gagnent plus de 3 095 euros par mois

2. Les femmes continuent de gagner moins que les hommes

En 2015 également, les femmes gagnaient généralement moins que leurs collègues masculins. Cet écart salarial s'élève à 6% si l'on ne tient compte que des femmes et des hommes occupés à temps plein. Ce faisant, nous ne prenons toutefois pas en compte le fait que ce sont essentiellement les femmes qui travaillent à temps partiel. Si l'on étend l'analyse à tous les salariés, les femmes reçoivent un salaire mensuel brut moyen qui est inférieur de 20% aux salaires perçus par les hommes.

grafiek%202_1.png

Graphique 1 : répartition des salariés en classes salariales de 250 euros (2015)

La différence de rémunération entre les femmes et les hommes apparaît aussi si l'on répartit tous les travailleurs en classes salariales de 250 euros. Cette répartition montre en effet que les femmes sont surreprésentées dans les classes salariales inférieures.

3. Le secteur pétrochimique verse les plus gros salaires

L’industrie pétrochimique paie les meilleurs salaires. Un travailleur dans l’industrie pétrochimique reçoit chaque mois un salaire brut qui dépasse de 54 % la moyenne nationale. Les activités des sièges sociaux et de conseil de gestion, d'une part, et la programmation, les conseils et autres activités informatiques, d'autre part, complètent le top trois des secteurs les plus rémunérateurs.

Les dix secteurs les mieux rémunérés Salaire mensuel brut moyen
1 Industrie pétrochimique 5.292 €
2 Activités des sièges sociaux ; conseil de gestion 4.864 €
3 Programmation, conseil et autres activité informatiques 4.486 €
4 Activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite 4.455 €
5 Industrie pharmaceutique 4.397 €
6 Recherche et développement scientifique 4.391 €
7 Industrie chimique 4.343 €
8 Transports aériens 4.327 €
9 Programmation et diffusion de programmes de radio et de télévision 4.317 €
10 Activités auxiliaires d'assurance et de caisses de retraite 4.292 €

Les salaires les plus faibles se retrouvent dans la restauration [AA1] . Un salarié dans ce secteur gagne par mois 28 % de moins que la moyenne nationale. L'hébergement ainsi que la collecte, le traitement et l'élimination des déchets complètent le top trois des activités économiques les moins rémunératrices.

Les dix secteurs les moins bien rémunérés Salaire mensuel brut moyen
1 Restauration 2.471 €
2 Hébergement 2.555 €
3 Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération 2.706 €
4 Commerce de détail 2.730 €
5 Fabrication de meubles 2.735 €
6 Services relatifs aux bâtiments; aménagement paysager 2.744 €
7 Travail du bois 2.829 €
8 Enquêtes et sécurité 2.899 €
9 Travaux de construction spécialisés 2.931 €
10 Fabrication de textiles 2.965 €

4. Les directeurs de grandes entreprises gagnent le plus, les serveurs et les barmen le moins

Les directeurs de grandes entreprises gagnent le plus avec un salaire mensuel brut de 9.285 euros. Leur salaire mensuel dépasse de 170% la moyenne nationale. Le top dix des professions les mieux rémunérées est complété par les managers, les cadres et les spécialistes en sciences exactes.

Les dix professions les mieux rémunérées Salaire mensuel brut
1 Directeurs de grandes entreprises 9.285 €
2 Directeurs et cadres de direction, technologies de l'information et des communications 6.940 €
3 Managers de services administratifs 6.756 €
4 Managers, ventes, commercialisation, publicité, relations publiques et recherche-développement 6.247 €
5 Managers, services spécialisés 6.222 €
6 Managers, industries manufacturières, industries extractives, bâtiment et distribution 6.089 €
7 Mathématiciens, actuaires et statisticiens 5.221 €
8 Physiciens, chimistes et assimilés 5.029 €
9 Ingénieurs de l'électrotechnique 4.876 €
10 Ingénieurs (à l'exception des ingénieurs de l'électrotechnique) 4.833 €

Les serveurs et les barmen reçoivent le salaire le plus bas, avec un salaire mensuel brut moyen de 2.176 euros. Les coiffeurs, les esthéticiens, les agents d'entretien et les caissiers reçoivent aussi un salaire qui représente moins d'un quart du salaire mensuel d'un directeur de grande entreprise.

Les 10 professions les moins bien rémunérées Salaire mensuel brut moyen
1 Serveurs et barmen 2.176 €
2 Coiffeurs et esthéticiens 2.186 €
3 Aides de ménage et agents d'entretien 2.221 €
4 Caissiers et billettistes 2.279 €
5 Vendeurs en magasin 2.371 €
6 Laveurs de véhicules, de vitres et de linge 2.403 €
7 Métiers qualifiés de l'habillement et assimilés 2.414 €
8 Cuisiniers 2.430 €
9 Éboueurs 2.520 €
10 Métiers qualifiés du traitement du bois, ébénistes et régleurs et conducteurs de machines à bois 2.523 €

6. Faire la navette vers Bruxelles en vaut la chandelle

Les salaires les plus élevés se retrouvent à Bruxelles. Un salarié y gagne ainsi 15 % de plus que la moyenne nationale. Les provinces du Brabant flamand et du Brabant wallon et l'arrondissement d'Anvers offrent également des perspectives financières intéressantes.

Les cinq arrondissements offrant les salaires moyens les plus élevés Salaire mensuel brut moyen
1 Arrondissement de Bruxelles-Capitale 3.972 €
2 Arrondissement de Hal-Vilvorde 3.682 €
3 Arrondissement de Louvain 3.665 €
4 Arrondissement d'Anvers 3.599 €
5 Arrondissement de Nivelles 3.581 €

L'arrondissement de Dinant affiche les salaires plus bas. Un travailleur y dispose d'un salaire mensuel inférieur de 24 % à la moyenne belge. En Flandre, le salaire le plus bas est observé dans l’arrondissement de Furnes.

Les cinq arrondissements offrant les salaires moyens les plus bas Salaire mensuel brut moyen
1 Arrondissement de Dinant 2.604 €
2 Arrondissement de Marche-en-Famenne 2.693 €
3 Arrondissement de Bastogne 2.708 €
4 Arrondissement de Philippeville 2.763 €
5 Arrondissement de Thuin 2.766 €

7. Avoir un diplôme augmente la probabilité d'un salaire plus attrayant

Plus on étudie longtemps, plus la probabilité d'occuper plus tard une fonction bien rémunérée est grande. Ainsi, les titulaires d'un bachelier gagnent 5 % de plus que le salarié moyen, alors que ce pourcentage grimpe à 52% pour les détenteurs d'un master.

image