Interruptions prématurées de scolarité

8,6 % des 18-24 ans sont en interruption prématurée de scolarité

Emploi & formation
Interruptions prématurées de scolarité

Un des objectifs de la stratégie EU2020 est de réduire la part des jeunes quittant prématurément l'école à moins de 9,5 %. La Belgique atteint cet objectif depuis 2016.

En 2018, le pourcentage de personnes âgées de 18 à 24 ans n’ayant pas obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur et ne suivant plus d’enseignement ou de formation, sous quelque forme que ce soit, s’élève à 8,6 %.

En 2017, il était de 8,9 %. Les femmes font mieux que les hommes avec 6,5 % de décrochage scolaire pour 10,6 % chez les hommes.

 

 

Belgique
Content

Interruptions prématurées de scolarité - moyennes annuelles

Belgique 2000 2005 (a) 2010 2013 2014 (b) 2015 2016 2017 (c) 2018
Total 13,8% 12,9% 11,9% 11,0% 9,8% 10,1% 8,8% 8,9% 8,6%
Hommes 16,5% 15,2% 13,8% 13,2% 11,8% 11,6% 10,2% 10,4% 10,6%
Femmes 11,0% 10,5% 10,0% 8,7% 7,7% 8,6% 7,4% 7,3% 6,5%
Les chiffres sont toujours des moyennes annuelles. Définition "taux de décrochage scolaire": le pourcentage de personnes âgées de 18 à 24 ans, n’ayant pas obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur et ne suivant plus, sous quelque forme que ce soit, d’enseignement ou de formation.
Les personnes en vacances scolaires ne sont pas considérées comme en décrochage scolaire.
(a) En raison d’une modification des variables relatives à l’enseignement et à la formation, les résultats ne sont pas entièrement comparables à ceux des années précédentes.
(b) En 2014, la formulation de la question sur le plus haut diplôme obtenu dans l'Enquête sur les forces de travail a été modifiée, ce qui peut avoir causé certaines ruptures.
(c) Rupture dans les résultats en raison d'une profonde réforme de l'enquête sur les forces de travail.
Bruxelles
Content

Interruptions prématurées de scolarité - moyennes annuelles

Région de Bruxelles-Capitale 2000 2005 (a) 2010 2013 2014 (b) 2015 2016 2017 (c) 2018
Total 20,7% 19,4% 18,4% 17,7% 14,4% 15,8% 14,8% 12,9% 10,7%
Hommes 25,2% 20,4% 20,4% 19,4% 17,5% 16,9% 16,3% 13,8% 12,3%
Femmes 16,1% 18,4% 16,5% 16,1% 11,2% 14,8% 13,5% 11,9% 9,0%
Les chiffres sont toujours des moyennes annuelles. Définition "taux de décrochage scolaire": le pourcentage de personnes âgées de 18 à 24 ans, n’ayant pas obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur et ne suivant plus, sous quelque forme que ce soit, d’enseignement ou de formation.
Les personnes en vacances scolaires ne sont pas considérées comme en décrochage scolaire.
(a) En raison d’une modification des variables relatives à l’enseignement et à la formation, les résultats ne sont pas entièrement comparables à ceux des années précédentes.
(b) En 2014, la formulation de la question sur le plus haut diplôme obtenu dans l'Enquête sur les forces de travail a été modifiée, ce qui peut avoir causé certaines ruptures.
(c) Rupture dans les résultats en raison d'une profonde réforme de l'enquête sur les forces de travail.
Flandre
Content

Interruptions prématurées de scolarité - moyennes annuelles

Région flamande                  
Total 11,6% 10,7% 9,6% 7,5% 7,0% 7,2% 6,8% 7,2% 7,3%
Hommes 13,9% 13,2% 11,4% 9,3% 8,3% 8,6% 8,5% 9,0% 9,5%
Femmes 9,2% 8,0% 7,7% 5,7% 5,7% 5,8% 5,1% 5,3% 5,1%
Les chiffres sont toujours des moyennes annuelles. Définition "taux de décrochage scolaire": le pourcentage de personnes âgées de 18 à 24 ans, n’ayant pas obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur et ne suivant plus, sous quelque forme que ce soit, d’enseignement ou de formation.
Les personnes en vacances scolaires ne sont pas considérées comme en décrochage scolaire.
(a) En raison d’une modification des variables relatives à l’enseignement et à la formation, les résultats ne sont pas entièrement comparables à ceux des années précédentes.
(b) En 2014, la formulation de la question sur le plus haut diplôme obtenu dans l'Enquête sur les forces de travail a été modifiée, ce qui peut avoir causé certaines ruptures.
(c) Rupture dans les résultats en raison d'une profonde réforme de l'enquête sur les forces de travail.
Wallonie
Content

Interruptions prématurées de scolarité - moyennes annuelles

Région wallonne 2000 2005 (a) 2010 2013 2014 (b) 2015 2016 2017 (c) 2018
Total 15,5% 14,6% 13,7% 14,7% 12,9% 13,1% 10,3% 10,5% 9,9%
Hommes 18,4% 17,0% 15,9% 17,8% 15,9% 15,0% 11,3% 11,8% 11,9%
Femmes 12,6% 12,1% 11,5% 11,4% 9,9% 11,1% 9,4% 9,0% 8,0%
Les chiffres sont toujours des moyennes annuelles. Définition "taux de décrochage scolaire": le pourcentage de personnes âgées de 18 à 24 ans, n’ayant pas obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur et ne suivant plus, sous quelque forme que ce soit, d’enseignement ou de formation.
Les personnes en vacances scolaires ne sont pas considérées comme en décrochage scolaire.
(a) En raison d’une modification des variables relatives à l’enseignement et à la formation, les résultats ne sont pas entièrement comparables à ceux des années précédentes.
(b) En 2014, la formulation de la question sur le plus haut diplôme obtenu dans l'Enquête sur les forces de travail a été modifiée, ce qui peut avoir causé certaines ruptures.
(c) Rupture dans les résultats en raison d'une profonde réforme de l'enquête sur les forces de travail.
Téléchargements

Les chiffres sont des moyennes annuelles.  Définition des "Interruptions prématurées de scolarité" : pourcentage de personnes âgées de 18 à 24 ans qui n'ont pas un diplôme du secondaire supérieur et qui ne suivent plus aucune forme d'enseignement ou formation.
Les personnes en vacances scolaires ne sont pas considérées comme étant en interruption prématurée de scolarité.
(a) A cause d'un changement des variables d'enseignement ou formation, les données ne sont pas entièrement comparables aux années antérieures.
(b) En raison d'un changement dans la formulation de la question, les résultats ne sont pas tout à fait comparables avec ceux des années précédentes.

Enquête sur les forces de travail (EFT)

But et description sommaire

L'enquête sur les forces de travail (EFT) est une enquête socio-économique par sondage menée auprès des ménages Son but principal est de classer la population en âge de travailler (15 ans et plus) en trois groupes (personnes occupées, chômeurs et inactifs), et de fournir des données descriptives et explicatives sur chacune de ces catégories. Cette enquête est également réalisée dans les autres États membres de l’UE et est coordonnée par EUROSTAT, le service statistique de l'Union européenne. En Belgique, l'EFT est organisée par la Direction générale Statistique du SPF Economie. Le but est d’obtenir des informations comparables au niveau européen notamment pour ce qui concerne les taux d’emploi et de chômage au sens des définitions du Bureau international du Travail (BIT), mais également de collecter et de diffuser des données non disponibles par ailleurs. Il s'agit par exemple de la mobilité des travailleurs, des motifs du temps partiel, des différentes formes de travail à temps partiel, de la profession, du niveau d’éducation de la population en âge de travailler,...

Population étudiée

Les membres des ménages privés, âgés de 15 ans ou plus.

Base de sondage

Données démographiques du Registre national.

Méthode de collecte des données et taille de l’échantillon

Les informations sont recueillies par voie d'entretiens en face-à-face. Depuis 2017 suivent ensuite encore trois enquêtes de suivi (plus courtes) auxquelles les ménages répondent via web ou par téléphone.

Les ménages ne comportant que des personnes inactives âgées de plus de 64 ans peuvent aussi être interrogés par téléphone.

Chaque année, environ 47 000 ménages reçoivent un courrier leur demandant de participer à cette enquête.

Taux de réponse

Le taux de réponse est supérieur à 75%.

Périodicité

Trimestrielle.

Calendrier de publication

Disponibilité des résultats : environ 3 mois après la fin de la période de référence.

Formulaires

Definitions

Chômeurs (BIT) : Conformément aux normes établies par le Bureau international du travail, les chômeurs comprennent les personnes âgées de 15 ans et plus qui étaient : (a) sans travail pendant la semaine de référence (b) disponibles pour travailler, c'est-à-dire pour commencer une activité en tant que salarié ou non salarié dans un délai de deux semaines suivant la semaine de référence (c) à la recherche active d'un travail, c’est-à-dire qui avaient entrepris des démarches spécifiques en vue de trouver un emploi salarié ou non salarié pendant une période de quatre semaines se terminant à la fin de la semaine de référence, ou qui avaient trouvé un travail à commencer plus tard, c’est-à-dire endéans une période maximale de trois mois.

Population ayant un emploi (BIT) : Les personnes ayant un emploi sont toutes celles âgée de 15 ans et plus qui, au cours de la semaine de référence, ont effectué un travail d'une durée d'une heure au moins contre rémunération ou en vue d´un bénéfice, ou celles qui ne travaillaient pas mais occupaient un emploi dont elles étaient temporairement absentes. Les aidants familiaux sont également inclus. Les personnes ayant un emploi sont subdivisées en trois groupes de situation professionnelle:

Niveau d'études (3 classes) : Les personnes ayant un niveau d'instruction faible sont les personnes qui détiennent au mieux un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur. Les personnes ayant un niveau d’instruction moyen ont obtenu un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur mais pas de diplôme de l’enseignement supérieur. Les personnes ayant un niveau d’instruction élevé ont un diplôme de l’enseignement supérieur.

Interruptions prématurées de scolarité : pourcentage de personnes âgées de 18 à 24 ans qui n'ont pas un diplôme du secondaire supérieur et qui ne suivent plus aucune forme d'enseignement ou formation.

Métadonnées

Méthodologie enquêtes

Réglementation