SILC definitions

Table of Contents

    À risque de pauvreté ou d’exclusion sociale (AROPE)

    À risque de pauvreté ou d’exclusion sociale, abrévié AROPE, fait référence à la situation des personnes confrontées à au moins l’un des 3 risques de pauvreté suivants: pauvreté monétaire, privation matérielle grave ou vivant dans un ménage avec un très faible intensité de travail. Le taux AROPE, soit la part de la population totale confrontée au risque de pauvreté ou l'exclusion sociale, est le principal indicateur européen de la pauvreté suivi dans le cadre de la stratégie « Europe 2020 ».

    Le seuil de pauvreté

    Le seuil de pauvreté est fixé à 60 % du revenu disponible équivalent médian national après transferts sociaux.

    Taux de risque de pauvreté = Risque de pauvreté monétaire (AROP)

    Le taux de risque de pauvreté (AROP) est défini comme la part des personnes ayant un revenu disponible équivalent (après transferts sociaux) inférieur au seuil de pauvreté.

    Il ne s’agit pas d’un indicateur de richesse ou de pauvreté. Il se contente d’offrir un point de comparaison des bas revenus par rapport aux revenus des autres habitants d’un pays donné. Un tel revenu n’implique toutefois pas forcément un niveau de vie moindre.

    Risque de pauvreté avant transferts sociaux : Pourcentage de personnes dont le revenu équivalent après déduction de tous les transferts sociaux est inférieur au seuil de pauvreté

    Risque de pauvreté avant transferts sociaux pensions exclues : Pourcentage de personnes dont le revenu équivalent après déduction des transferts sociaux à l'exception des pensions est inférieur au seuil de pauvreté

    Revenu disponible

    Le revenu disponible comprend tous les revenus du travail (salaires des employés et revenus provenant d'un travail indépendant); les revenus privés provenant des investissements et des propriétés; les transferts entre ménages; tous les transferts sociaux reçus en espèces.

    Le revenu équivalent

    Le revenu équivalent est une mesure du revenu du ménage qui tient compte des différences dans la taille et la composition du ménage, et qui est donc égalisé ou rendu équivalent pour toutes les tailles et compositions de ménage. Il est utilisé pour le calcul des indicateurs de pauvreté et d'exclusion sociale.

    Le revenu équivalent est calculé en divisant le revenu total du ménage de toutes les sources par sa taille équivalente (c.f. l’échelle d’équivalence).

    Échelle d’équivalence

    L’échelle d’équivalence est calculée en utilisant l'échelle d'équivalence modifiée de l'OCDE. Cette échelle attribue un poids à tous les membres du ménage:

    • 1,0 au premier adulte;
    • 0,5 à la seconde et chaque personne subséquente âgée de 14 ans et plus;
    • 0,3 pour chaque enfant de moins de 14 ans.

    La taille équivalente est la somme des poids de tous les membres d'un ménage donné.

    Revenu disponible équivalent

    Le revenu disponible équivalent correspond au revenu total d’un ménage, après impôt et autres déductions (des transferts vers d’autres ménages), disponible en vue d’être dépensé ou épargné, divisé par la taille équivalente du ménage (cf revenu équivalent).

    Le revenu disponible équivalent est calculé en trois étapes.

    • D’abord, tous les revenus monétaires perçus par chaque membre du ménage, peu importe leur origine, sont additionnés. Il s’agit des revenus du travail et des placements et des prestations sociales, auxquels s’ajoute tout autre revenu perçu par le ménage, tous nets d’impôts et de cotisations sociales.
    • Ensuite, afin de prendre en compte les différences de taille et de composition des ménages, le revenu total (net) du ménage est divisé par la taille équivalente du ménage.
    • Enfin, le chiffre obtenu, appelé «revenu disponible équivalent», est distribué à parts égales entre chaque membre du ménage.

    Coefficient de Gini

    Le coefficient de Gini mesure dans quelle mesure la distribution du revenu dans un pays s'écarte d'une répartition parfaitement égale. Un coefficient de 0 exprime une égalité parfaite où tout le monde a le même revenu, tandis qu'un coefficient de 100 exprime la pleine inégalité où une seule personne a tous les revenus

    Groupe quintile de revenu

    Dans les statistiques sociales, les quintiles de revenu sont calculés sur la base du revenu disponible total équivalent attribué à chaque membre du ménage.
    Les données (de chaque personne) sont ordonnées en fonction de la valeur du revenu disponible total équivalent. Quatre valeurs seuils (les limites des quintiles) du revenu sont identifiées, divisant la population de l'enquête en cinq groupes également représentés par 20% des individus chacun:

    • premier quintile de revenu équivalent;
    • deuxième quintile de revenu équivalent;
    • troisième quintile de revenu équivalent;
    • quatrième quintile de revenu équivalent;
    • cinquième quintile de revenu équivalent.

    Le premier quintile représente 20% de la population ayant le revenu le plus faible (un revenu inférieur ou égal au premier seuil), et le cinquième quintile représente les 20% de la population ayant le revenu le plus élevé (un revenu supérieur au quatrième valeur seuil).

    Privation matérielle sévère (SMD)

    Le taux de privation matérielle est un indicateur qui désigne l’incapacité de se procurer certains biens/services considérés par la plupart des individus comme souhaitables, voire nécessaires, pour avoir un niveau de vie acceptable. Il fait une distinction entre les individus incapables de se procurer un bien/service donné et ceux qui en sont privés pour d’autres raisons, par exemple parce qu’ils n’en veulent pas ou estiment ne pas en avoir besoin.

    L’indicateur mesure la part de la population incapable de couvrir les dépenses liées à au moins trois des neufs éléments suivant:

    1. paiement du loyer, d’un emprunt hypothécaire ou des factures d’eau/gaz/électricité;
    2. chauffage adapté du logement;
    3. dépenses imprévues;
    4. consommation régulière de viande ou d’une autre source de protéines;
    5. vacances;
    6. téléviseur couleur;
    7. réfrigérateur;
    8. voiture;
    9. téléphone.

    Le taux de privation matérielle sévère (SMD) correspond à l’incapacité forcée à couvrir les dépenses liées à au moins quatre des éléments susmentionnés.

    Faible niveau d’intensité de travail (LWI)

    L’indicateur «personnes vivant dans des ménages à très faible niveau d’intensité de travail» correspond à la part des personnes vivant dans un ménage dont les membres en âge de travailler ont travaillé à moins de 20% de leur potentiel au cours des 12 mois précédents.

    L’intensité de travail d’un ménage correspond au rapport entre, d’une part, le nombre de mois ouvrés par tous les membres du ménage en âge de travailler durant l’année prise comme référence pour le calcul du revenu et, d’autre part, le nombre total de mois qui auraient pu, en théorie, être ouvrés par les membres du ménage.

    Une personne en âge de travailler est une personne âgée de 18 à 59 ans, à l’exception des étudiants âgés de 18 à 24 ans.

    Les ménages composés uniquement d’enfants, d’étudiants âgés de moins de 25 ans et/ou de personnes âgées de plus de 60 ans sont totalement exclus du calcul de l’indicateur.

    Écart relatif médian du risque de pauvreté (RMG)

    L’écart relatif médian du risque de pauvreté représente la différence, exprimée en pourcentage du seuil de pauvreté, entre le revenu disponible équivalent médian des personnes se situant en dessous du seuil de pauvreté et le seuil de pauvreté.

    Ratio S80/S20 = Ratio des quintiles de revenus

    Le ratio des quintiles de revenus ou le ratio S80/S20 est une mesure de l'inégalité de la distribution des revenus. Il est calculé comme le rapport entre le revenu total reçu par les 20% de la population ayant le revenu le plus élevé (le quintile supérieur) et celui reçu par les 20% de la population ayant le revenu le plus bas (le quintile inférieur).
    Tous les revenus sont compilés en revenus disponibles équivalents.

    Transferts sociaux

    Les transferts sociaux désignent une aide sociale apportée par des institutions fédérales, régionales ou locales. Ils comprennent:

    • les pensions de retraite et de survie (veufs et veuves);
    • les allocations de chômage;
    • les allocations liées à la famille, don’t les allocations familiales;
    • les indemnités de maladie/invalidité;
    • les allocations liées à l’éducation;
    • les allocations liées au logement;
    • l’assistance sociale et
    • d’autres allocations diverses.

    Source : Eurostat, Statistics explained, Thematic Glossaries