Enquête sur les revenus et les conditions de vie (SILC)

Particuliers
Ménages
Description

Depuis 2004, une étude de suivi est réalisée dans tous les pays de l’Union européenne dans laquelle sont évalué les changements dans les conditions de vie des ménages. Pour cela, une enquête par panel a été mise en place, ce qui signifie que les ménages sélectionnés sont suivis pendant 4 ans. En collectant toujours le même type d'informations, les modifications peuvent être enregistrées et expliquées plus précisément. Les questions concernent principalement l'intégration sociale des participants et leurs revenus. Quelques questions générales sur les conditions de vie, la situation de travail et la santé sont également abordées. En 2018, un module complémentaire recueille des données sur la privation matérielle, le bien-être et les problèmes de logement. Pour comparer les résultats au niveau européen, les questionnaires des différents pays sont autant que possible harmonisés.

Questions les plus fréquentes sur cette enquête

Vous êtes un des 10.000 ménages qui a été sélectionné de manière aléatoire pour participer à l'enquête sur les revenus et les conditions de vie (EU-SILC = Statistics on Income and Living Conditions).  L'enquête sera menée par un enquêteur envoyé par Statbel, l'office belge de statistique. L’enquêteur vous posera des questions sur vos conditions de vie telles que votre habitation et son voisinage, votre vie sociale et vos revenus ainsi que ceux des autres membres du ménage.
  
L’objectif principal de cette enquête est d’obtenir des indicateurs  permettant l’amélioration de la politique sociale, entre autres des indicateurs sur la pauvreté et l’exclusion sociale, au niveau de chaque pays et au niveau de l’Union Européenne. L'enquête est menée dans tous les pays de l'Union européenne de la même façon. Ainsi, les chiffres concernant le taux de pauvreté peuvent être correctement comparés d’un pays à l’autre. Les résultats anonymes sont également utilisés par les universités et les services de recherche. 

La loi statistique nous interdit d’utiliser les informations collectées pour d’autres buts que les statistiques. Nous ne pouvons, par exemple, pas fournir ces informations à  l'administration fiscale, à l'ONEM ou  à d'autres institutions.

Comme annoncé dans la lettre d'introduction, un enquêteur de Statbel va se présenter chez vous afin de procéder à l’enquête. Le nom de l’enquêteur est indiqué dans la lettre. L’enquêteur vous posera des questions sur vos conditions de vie telles que votre habitation et son voisinage, votre vie sociale et vos revenus ainsi que ceux des autres membres du ménage. L’enquête prend en moyenne 50 minutes.

L’enquête SILC  n’est pas obligatoire. Par contre, elle est rémunérée : si vous participez, vous recevrez une compensation financière de 30 euros. Pour la qualité des résultats, il est important que les ménages sélectionnés aléatoirement participent à l’enquête. En cas de non-participation, les ménages qui ne disposent par exemple pas de suffisamment de temps ou qui sont souvent absents de leur domicile, risquent d’être sous-représentés. Ceci peut avoir  des conséquences pour l'estimation des chiffres de pauvreté. Veuillez discuter de tout refus éventuel avec l'enquêteur qui prendra prochainement contact avec vous.

La durée de l’enquête dépend de la grandeur de votre ménage et de la sorte de revenus qu’il perçoit. La durée moyenne du questionnaire ménage (avec les question sur le logement  et  son voisinage) est d’environ  trente minutes. Par membre du ménage, il faut compter encore 10 minutes de plus. L’enquête dure donc en moyenne environ 50 minutes pour la plupart des ménages.

Chaque année, environ 10.000 ménages sont sélectionnés de manière aléatoire. Nous utilisons le Registre national comme source. Il s'agit d'une base de données publique où figurent tous les résidents légaux en Belgique. Pour cette enquête, un échantillonnage à deux degrés a été réalisé :

  1. 275 communes de notre pays ont été choisies de manière aléatoire 
  2. dans chacune de ces commune, un certain nombre de ménages ont été tirés au sort. 

L’échantillon est constitué de manière à garantir la meilleure représentation possible des différentes tranches d’âges de la population belge. 

L’enquête est une enquête panel. C’est-à-dire que les ménages de l’échantillon seront suivis pendant 4 années. Pour la qualité des résultats, il est important que les ménages sélectionnés aléatoirement participent à l’enquête. En cas de non-participation, les ménages qui ne disposent par exemple pas de suffisamment de temps ou qui sont souvent absents de leur domicile, risquent d’être sous-représentés. Ceci peut avoir  des conséquences  pour l'estimation des chiffres de pauvreté.

Oui, Statbel doit se conformer à la loi statistique pour collecter des informations afin d’établir ses statistiques. La loi statistique interdit d’ailleurs formellement de créer un dossier vous concernant ou de communiquer les informations collectées à d'autres services publics. Nous ne pouvons diffuser que des données agrégées et anonymes.

Votre vie privée est donc protégée dans la mesure où Statbel ne peut pas divulguer des données individuelles. Concrètement :

  • Les questionnaires papier complétés (s’il s’agit d’un formulaire papier) sont encodés par nos services, puis stockés dans un espace sécurisé. Après trois ans, une entreprise spécialisée détruit ces documents.
  • Après vérification des données, nous en retirons votre nom et votre adresse. 
  • Les utilisateurs externes reçoivent uniquement un fichier où les réponses des différents individus sont agrégées. Votre nom, adresse et date de naissance sont retirés du fichier.