Un tiers de nos dépenses consacré au logement

Ménages
living

Les dépenses moyennes des ménages belges en 2016

  • Un tiers du budget du ménage était consacré au logement ;
  • 15% étaient alloués au transport et aux communications ;
  • 15% étaient destinés aux produits alimentaires, aux boissons et au tabac ;
  • 82 ménages sur 100 possédaient une voiture en Belgique mais seulement 53 sur 100 à Bruxelles.

En 2016, les dépenses moyennes des ménages se sont élevées à 34.167 euros en Belgique. Les ménages ont consacré 15,3 % de leur budget aux dépenses d’alimentation, de boissons et de tabac (5.244 euros pour l'année), soit 13,4 % pour les dépenses alimentaires et les boissons non alcoolisées, 1,3 % pour les boissons alcoolisées et 0,6 % pour le tabac. La majeure partie des dépenses (36,3 %) est consacrée au logement :

  • 30,4 %, soit 10.400 euros, pour le logement en lui-même : le loyer (réellement payé pour les locataires ou estimé pour les propriétaires), les charges et les dépenses énergétiques, l'entretien et la réparation du logement ;
  • 5,8 %, soit 1.992 euros, pour l'achat de meubles et d'appareils ménagers, l'entretien courant (produits ménagers), l'outillage pour la maison et le jardin, etc.

Les transports et les communications représentent également un poste de dépenses important (14,8 %). Viennent ensuite les soins et services personnels (10,1 %), la culture et les loisirs (7,5 %), l’horeca (6,4 %), la santé (4,6 %) et les articles d'habillement et les chaussures (4,3 %).

Ces données ressortent des résultats de l’enquête sur le budget des ménages que la Direction générale Statistique – Statistics Belgium a organisée en 2016. Cette enquête sert également au calcul des indices des prix à la consommation, à l'actualisation du panier de l'indice et à l’estimation des dépenses de consommation finale des ménages de la comptabilité nationale.

Comparaison régionale pour quelques dépenses courantes

Il est intéressant de jeter un œil sur les habitudes de consommation des ménages dans les trois régions.

Les ménages bruxellois consacrent proportionnellement plus d'argent à leur habitation (39 % contre 35,8 % en Flandre et 36,3 % en Wallonie). Une part plus importante de leur budget est également affectée aux produits alimentaires et aux boissons non alcoolisées (13,8 % contre 13,3 % en Flandre et 13,5 % en Wallonie).

Les Flamands dépensent, quant à eux, proportionnellement plus pour les meubles, les appareils et ustensiles ménagers et d’entretien courant (6,4 % contre 5 % en Wallonie et 5,1 % à Bruxelles) et pour les hôtels, les cafés et les restaurants (7,1 % contre 5,0 % en Wallonie et 6,7 % à Bruxelles).

Enfin, les Wallons consacrent proportionnellement plus d'argent aux dépenses énergétiques (5,7 % contre 4,8 % en Flandre et 4,1 % à Bruxelles) et de transport (12,9 % contre 11,4 % en Flandre et 8 % à Bruxelles).

La possession de biens durables

L’enquête sur le budget des ménages s’intéresse également à la possession de biens durables.

En 2016, certains de ces biens durables sont pratiquement omniprésents dans les ménages belges. 100 % des ménages possèdent par exemple au moins un réfrigérateur. Il en va de même pour les télévisions (98 %), les GSM ou smartphones (98 %) et les machines à laver le linge (92 %).

D’autres biens durables sont aussi très présents dans les ménages belges : 82 % d’entre eux possèdent au moins une voiture, 73 % un ordinateur portable, 62 % une machine à laver la vaisselle et 50 % une tablette.

Des différences s’observent aussi au niveau régional : le pourcentage de ménages possédant une voiture particulière s'avère par exemple nettement plus élevé en Flandre (86 %) et en Wallonie (85 %) que dans la Région de Bruxelles-Capitale (53 %). Il en va de même pour les machines à laver le linge (94 % en Flandre et 93 % en Wallonie contre 78% à Bruxelles) et les machines à laver la vaisselle (64 % en Flandre et 66 % en Wallonie contre 47% à Bruxelles). Par contre, le pourcentage de ménages possédant au moins une tablette est seulement plus élevé en Flandre (56 % contre 42 % en Wallonie et 43 % à Bruxelles).

Enfin, près d'un ménage sur quatre (23 %) a un ou plusieurs chiens. La proportion est légèrement plus élevée pour les chats (29 %). Les Wallons sont proportionnellement plus nombreux à posséder un chien (31 %) ou un chat (36 %) que les Flamands (respectivement 21 et 27 %) et surtout que les Bruxellois (11 et 16 %).