La privation matérielle en Belgique en 2015

Focus sur la participation sociale

  • En Belgique, 5,8 % de la population est confrontée à une situation de privation matérielle sévère. Il est dès lors extrêmement difficile pour ces personnes de maintenir un niveau de vie acceptable. La moyenne européenne s’élève à 9% (chiffres 2014) ;
  • Les principaux obstacles que rencontrent bon nombre de ménages sont de pouvoir partir en vacances et de pouvoir faire face à des dépenses imprévues ;
  • La privation matérielle peut également se muer en privation sociale alors que trois quarts de la population en situation de privation matérielle sévère ne sont pas en mesure de participer à des activités de loisirs de manière régulière ;
  • Concernant la pauvreté subjective, 20% des Belges déclarent avoir des difficultés à joindre les deux bouts. Les Belges vivant dans un ménage qui n’est pas en situation de privation matérielle sévère peuvent également éprouver des difficultés pour s'en sortir financièrement. C’est le cas pour 16,6% d’entre eux ;

Ces résultats sont tirés de l'enquête sur les revenus et les conditions de vie (EU-SILC) 2015. Cette enquête, menée depuis 2004 par la Direction générale Statistique – Statistics Belgium, interroge annuellement environ 6.000 ménages belges. Harmonisée au niveau européen, elle permet de suivre les principales évolutions en matière de pauvreté et d'exclusion sociale.

Type de communiqué de presse:Communiqués de presse statistiques , Statistiques - Marche du travail et conditions de vie
date: 25 février 2016