La rotation du personnel en Belgique dans le secteur privé 2010

La rotation du personnel en Belgique dans le secteur privé 2010
Dans ce white paper, vous découvrirez les pourcentages de la rotation totale, volontaire et involontaire dans le secteur privé en Belgique en 2010, la comparaison avec 2009 et l’évolution de la rotation entre 2003 et 2010 ; les intentions de changer d’employeur (à court et à long terme) des travailleurs belges du secteur privé début 2011, et la comparaison avec les chiffres de 2010 ; les groupes de travailleurs au sein desquels le risque de rotation volontaire est actuellement le plus élevé et la rotation volontaire et involontaire répartie en fonction de diverses variables sociodémographiques (sexe, âge, ancienneté, statut, régime de travail, type de contrat, région, taille de l’organisation et secteur). Les pourcentages de la rotation du personnel en 2010 sont basés sur un échantillon représentatif de 85.996 travailleurs belges du secteur privé. Cette étude est basée sur des échantillons de
travailleurs du secteur privé provenant des bases de données du Secrétariat Social de Securex. Les échantillons sont représentatifs d’une part, pour la taille de l’entreprise et la région et d’autre part, pour le statut, le sexe, l’âge et le régime de travail du travailleur. Pour être admis dans l’échantillon, un travailleur devait 1) avoir travaillé au minimum un jour au cours de la période étudiée, et 2) avoir un contrat de plus de 30 jours. Les groupes de travailleurs suivants ont été exclus : intérimaires, étudiants jobistes, indépendants et (pré)pensionnés. Attention, les travailleurs du secteur public ne font pas partie de l’échantillon.

Edition date :01/04/2011
Government publication :Non
Digital Library type:Economy , Enterprises , Labour market
Edition type:Rapport