Absentéisme dans le secteur privé. Benchmark Belgique 2010

Absentéisme dans le secteur privé. Benchmark Belgique 2010
Pour la première fois en six ans, la tendance négative de l’absentéisme pour cause de maladie fléchit. Le pourcentage total de l’absentéisme pour cause de maladie des travailleurs belges n’a pas évolué en 2010. Mais le nombre de travailleurs absents pour cause de maladie a chuté pour la première fois en six ans. Les absences pour maladie courtes et fréquentes affichent plutôt une tendance à la baisse. Il en va de même pour le coût total de cet absentéisme. Les absences de longue durée, en revanche, ont augmenté de manière significative.
L’échantillon du marché belge du travail obtenu en 2010 est composé de 254.305 travailleurs et de 25.480 employeurs du secteur privé. L’étude a pour but de donner une image générale de l’absentéisme du marché de l’emploi belge. Les auteurs entendent par absentéisme les absences pour maladies et accidents privés ainsi que celles pour cause d’accidents de travail. L’absence pour cause de grossesse, l’absence légitime (suspension de l’exécution du contrat de travail basée sur un accord entre l’employeur et le travailleur ; l’employeur n’est pas redevable d’un salaire vis-à-vis du travailleur) et l’absence non justifiée (absence non-réglementée et prise sans l’accord préalable de l’employeur) ne sont pas prises en compte.

Edition date :01/04/2011
Government publication :Non
Digital Library type:Economy , Enterprises , Labour market
Edition type:Rapport