Female employment, institutions and the role of reference groups. A multilevel analysis of 22 European countries

1455 Female employment and the role of reference groupsExternal linkCet article avance que l’effet des institutions de politique sur la participation des femmes au marché du travail est atténué par les groupes de référence qui entourent les femmes individuelles.  Sur base de données récentes sur des femmes âgées de 20 à 49 de 22 pays européens, les auteurs distinguent deux types d'institutions: les services publics d’accueil des enfants et l’emploi dans le secteur public. Ils avancent comme hypothèse que ces deux institutions favorisent l’emploi des femmes mais que leur effet varie selon les groupes sociaux. De manière plus générale, cette analyse a pour but d’identifier les bonnes pratiques, à savoir les pays qui sont parvenus à créer des conditions favorables aux femmes sur le marché de l’emploi. A l’aide d’un modèle logistique multiple, Wim Van Lancker et Joris Ghysels ont découvert que tant les services publics d’accueil des enfants que l’emploi dans le secteur public s’accompagnent de meilleures opportunités d’emploi pour les femmes. Les deux auteurs ont également mis en exergue que les femmes faisant partie de différents groupes de référence se comportent différemment sur le marché de l’emploi et que les services publics d’accueil des enfants et l’emploi dans le secteur public aident à éliminer les obstacles que les femmes ayant un niveau d'instruction faible ou moyen rencontrent sur le marché de l’emploi. Enfin, ils ont découvert que, toutes choses étant égales par ailleurs, les zones non urbaines offrent de meilleures opportunités d'emploi que les zones urbaines.

Edition date :21/12/2010
Government publication :Non
Digital Library type:Education and training , International comparisons , Labour market , Men and women , Youth
Edition type:Working Paper